samedi 6 septembre 2014

Bouquinons #55

Prendre un Jonathan Coe à la bibliothèque est toujours une bonne option : il y a toujours de l'humeur délicieusement anglais, une bonne dose de critique sociale et ...de la tendresse. Celui-ci ne fait pas exception et cette description de l'expo universel de 1958 est savoureuse.

La vie rêvée d'Ernesto G. précède chronologiquement parlant Le club des incorrigibles Optimistes. On y retrouve les personnages, le goût pour une vaste fresque couvrant plusieurs décennies avec notamment une intéressante description d'Alger avant et pendant la seconde guerre mondiale. 
C'est un bon livre de vacances !

Le lys de Brooklyn a été un best-seller à sa sortie et on comprend pourquoi! La narratrice grandit au début du XXème siècle à Brooklyn, dans un milieu précaire. Son père est chanteur-serveur et irrémédiablement alcoolique, sa mère fait des ménages. Mais elle rêve de culture et sa maman a bien compris que l'éducation était sa seule chance de s'en sortir. Autour d'elle gravite une galerie de savoureux personnages dont une tante assez déjantée.
C'est un très beau livre.

Un concours de circonstances est un roman brillant sur le délicat sujet du 11 septembre 2001.
Un grand concours a été lancé pour définir qui fera le mémorial. Au terme d'un long processus de sélection, il est révélé que l'architecte est musulman. La machine médiatique s'emballe...entre ceux qui soutiennent le projet, ceux qui soutiennent la liberté de chaque Américain, quelque soit sa religion, à concourir, ceux qui s'y opposent juste en raison de la religion du lauréat.
C'est un excellent livre que je vous recommande chaudement!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire