Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

courir le monde - la seule conséquence du départ, c'est le retour

Lorsque nous avons annoncé notre départ, certains esprits chagrins nous ont aussitôt prédit le chômage longue durée au retour, l'échec scolaire voire la marginalisation des enfants, la destruction par incendie ou le squat de la maison....

Si je pense que ces phrases ne reflètent que les peurs de ceux qui les énonce, il y a quand même une conséquence du départ...c'est le retour!
Le retour n'est ni agréable, ni désagréable ; il correspond à la fin d'une aventure et au début de mille autres. C'est une période de transition.
Nous avons retrouvé notre maison et le confort matériel. Des sanitaires privés. Un four. L'eau courante pour faire la cuisine. Le silence qui m'avait tant manqué. D'autres choses nous ont paru superflues et nous les avons donné ou mis aux encombrants lorsque leur état était médiocre. Un congélateur. Des vêtements. Le salon de jardin. Des trottinettes.... Nous avons constaté qu'en vivant dehors, nous n'avions jamais froid. En t…

Derniers articles

Courir le monde, façon yogi

Soyez le changement : une garde robe ethique pour les enfants (2) - un peignoir

Autrement : chercher (et trouver!) un emploi durable

courir le monde : si loin, si proche ( l'Ostsee)

Soyez le changement : une garde robe éthique pour les enfants (1)

Courir le monde : la Lituanie (épisode 2)

Courir le monde : dans les jours infinis d'Estonie

Courir le monde : vu, entendu, senti... En Lettonie

Courir le monde - trouver l'inconnu en Lettonie

Courir le monde - vu, entendu, senti, touché, goûté en Lituanie