mercredi 30 novembre 2016

Nos jours heureux - le calendrier de l'Avent 2016

Cette année, rien de sophistiqué : les travaux ont repris chez nous après 9 mois au point mort et mon nouveau boulot absorbe beaucoup de mon énergie.

Mais, je voulais quand même faire quelque chose, et quelque chose de joli. Car c'est un rituel que les enfants attendent avec impatience.

J'ai donc, pendant plusieurs mois, accumulé des boites de conserve. Il m'a fallu autant de temps car nous consommons de moins en moins de boites au profit des bocaux de verre.


Stanislas et Gautier ont peint et numéroté les étiquettes. Ils ont aussi participé au remplissage ( après avoir préalablement goûté mes trouvailles).

Dans les boites, j'ai mis fruits secs et chocolats artisanaux, achetés en vrac dans nos magasins bio habituels. J'ai complété avec quelques mots.

L'année dernière, j'avais prévu des activités et des "bon pour" mais cette année, le temps m'a manqué. Ce sera pour 2017!

Et vous, qu'avez-vous prévu pour le calendrier del'Avent?

lundi 28 novembre 2016

Lathelize automne 2016 - un gilet Cannelle

Dans mes plans coutures, il y a quelques disgressions et imprévus. Des choses à tester, des besoins qui se font jour...et de jolies rencontres!


Comme celle avec le patron Cannelle, le très joli et très polyvalent gilet de Christelle Beneytout. 
Je regarde les patrons de Christelle avec intérêt depuis plusieurs années. Badiane est très charmant, Cardamone tout autant. Et l'ensemble existe en petite taille ( et en version ado pour moi qui est vraiment une silhouette androgyne).

Christelle a le sens du détail et de la précision. Grâce à ses explications, j'ai pour la première fois, adapté un patron à ma morphologie dans les règles de l'art.
En taille 32, avec l'effort d'ajustement dans le dos, il est parfait.


Pas étonnant que j'aime autant mon gilet!
Pas de panique toutefois: mon coupon était riquiqui, c'est la raison pour laquelle les manches sont si courtes ;-)! 

Maintenant, j'en ai un autre prévu, dans sa version classique et je tenterai bien de le transformer en robe à col bénitier.

Et vous, vous cousez Cannelle?

vendredi 25 novembre 2016

Calendrier 2017 : Noël avant l'heure!

Après une année blanche, je suis heureuse de vous annoncer qu'il y aura un calendrier Lathelize 2017. Et qu'il sera composé de 12 aquarelles originales!


20 exemplaires * 12 aquarelles originales, je vous laisse imaginer l’investissement !

 J'ai profité de mes quelques jours de vacances en octobre pour travailler d'arrache-pied. J'ai mixé les techniques : dessin à la mine de plomb + aquarelle, dessin à l'encre + aquarelle, dessin à l'encre de chine + aquarelle. Tous les dessins sont différents.



 Gautier s'est ensuite proposé pour les numéroter à la main. Il insiste d'ailleurs pour que je précise qu'ils ont été faits avec amour.



J'ai 2 exemplaires papier à offrir. 
Et Amaury, qui aurait aimé avoir un exemplaire, mais qui ne fait pas partie des happy few ;-), a scanné le calendrier pour pouvoir envoyer plus largement le pdf.






Si vous avez envoyé de jouer pour remporter un exemplaire papier, laissez-nous un commentaire ci-dessous. Nous ferons un tirage au sort le 5 décembre! Tous les autres participants recevront le pdf.

Je vous embrasse!

mercredi 23 novembre 2016

Lathelize automne 2016 - la chemise de tous les jours

Au quotidien, j'aime porter des chemises. Elles se marient avec tout : avec une jupe ou un pantalon parfait, un gilet et une veste, zou, je suis habillée. Et leur coupe structurée, encolure ouverte, sied particulièrement à ma silhouette en V.

Aucune fantaisie sur ce modèle déja cousu ici et la. C'est le modèle parfait pour les tissus à carreaux car il n'a pas trop de pinces, ce qui rend les raccords assez aisés. 

 Il n'y a pas de revers aux manches. Je ne m'étais pas aperçue que la manche était mal positionnée et Amaury, qui jouait au photographe, trouvait ça "élégant".:-)

Aucune fantaisie non plus dans le choix du tissu, un joli vichy noir et blanc. Mon coupon étant très petits, j'ai opté pour des manches 3/4 et j'ai doublé le col dans du chambray.

Ma chemise est très souvent portée. Elle est devenue un de mes vêtements préférés!

 


lundi 21 novembre 2016

Simplement - Noël 2016

Noël, c'est toujours assez compliqué : entre fêtes obligatoires et conceptions différentes de ce qui fait de ce moment une réussite, entre repas gargantuesques et fatigue de fin d'année.

photo @minimalist_shop

Alors, Amaury et moi commençons à nous en préoccuper assez tôt, pour organiser, comme nous l'entendons, les moments qui nous restent.

Le calendrier de l'Avent est une co-construction à base de recyclage. Il sera rempli de fruits secs bio.
Nous aimerions tester ces jolies bougies artisanales.  Sauf si vous avez un autre magasin à nous conseiller :-)

Photo @teressa_johnson
 
Cette année, je ferai quelques cadeaux cousus main:
* une couverture façon Petit Pan, pour ma jolie filleule, selon le tuto On va voir si je m'y tiens
* un sac à dos en chambray pour ma Maman, selon ce tuto.
et quelques cadeaux porteurs de sens:
*des pochettes de graines Kokopelli
* du matériel pour dessiner, peindre ou rêver.
* des BD et des livres, de seconde main, pour tous et chacun ( et notamment pour mon amateur de BD)

Nous irons passer le week end de Noël avec mes parents, mes frères et leurs familles. Puis ferons un échange de maison en Auvergne.

Et vous, vous avez prévu quoi?


vendredi 18 novembre 2016

Lathelize automne 2016 - Bleu flammèche : la robe

Dans ma garde-robe automne-hiver, il me manque quelques robes pour aller travailler. J'ai examiné mes patrons habituels et évidemment, ai opté pour une nouveauté, la robe jazzy jacquard du dernier Ottobre Women.


J'aimais son encolure et sa taille haute, sa ligne sobre et bien pensé. Avant de commander un tissu de qualité, j'ai coupé dans un coupon immense, acheté depuis des lustres pour vérifier son potentiel.
J'ai coupé en 34 sans marge de couture. J'ai relu plusieurs fois les explications, avec une certaine perplexité et j'ai fait comme je le sentais. ;-)
J'ai raccourci les manches, beaucoup, la jupe, un peu. J'ai fait un biais dans le même tissu pour finir l'encolure.
Aucune difficulté technique et aucun besoin de surjeteuse pour assembler cette robe en jersey.


Mon tissu étant à la fois élastique et assez raide, j'ai remis la main sur une ceinture obi, cousue il y a plusieurs années, pour atténuer le coté moulant. 
Avec une veste de tailleur ( ou un gilet le weekend), je la porte avec plaisir.


Avez-vous une recommandation de tissu (si possible certifié GOTS) à me faire pour la version définitive?



Bises à vous

mercredi 16 novembre 2016

Pour une enfance joyeuse - notre routine du soir

Le métier de parent est un métier difficile. D'autant plus difficile qu'on ne l'apprend nulle part et que nos enfants sont livrés sans mode d'emploi. C'est sans doute pour cette raison que j'apprécie beaucoup les billets de blog sur l'éducation, les retours d'expérience ou les réflexions d'autres parents.
Avec la rentrée, nous avons essayé une nouvelle routine, qui nous convient à ce jour. 
Après l'enchaînement infernal (bain - diner- brossage de dents), vers 20h30 donc, Gautier, Stanislas et moi nous nous mettons au lit. Un jour celui de Stanislas, un jour celui de Gautier, un jour celui des parents, ce roulement est essentiel pour la paix de la famille.
On lit 20 minutes, en ce moment plutôt des romans jeunesse, qui nous durent plusieurs soirs.
Ensuite, pipi.


Puis, je brosse les jambes et le dos de l'un puis l'autre.
En brossant le dos, je dis " j'élimine la tristesse ...celle de ce matin quand on s'est quittés, celle...", "je brosse la colère...la colère contre ton frère quand il s'est moqué de toi, la colère contre ..." je fais disparaitre les peurs ...la peur du noir"... J'ai commencé par le faire, un peu par hasard, et désormais les garçons le réclament, soir après soir.

Et on finit avec un exercice du livre "calme et attentif comme une grenouille". Et ils glissent dans le sommeil.

Ca se passe comment chez vous, les soirées?

lundi 14 novembre 2016

Pour une enfance joyeuse - le combat de coqs

Stanislas et Amaury ont longtemps eu une relation très particulière, très exclusive.


Il faut dire qu'Amaury a été Papa présent à temps plein avant que Stanislas ne soit scolarisé. 
Il a été ensuite celui qui a été présent, en continu, lors de ses nombreux mois d’hôpital. Et c'est cette formidable complicité, cette confiance totale, qui a permis à Stanislas de trouver la force de se battre et de guérir.

Au détour du printemps dernier, ou peut-être quelques mois avant, leur entente s'est fissurée très brutalement. Leurs prises de bec sont proportionnelles à leur complicité passée.
Comme il ne sera pas possible de rester dans cette situation, nous essayons plusieurs choses.
L'un et l'autre ont travaillé sur des cartes mentales dont l'objectif est de résoudre les conflits.
Ils ont ensuite partagé leurs réflexions.

Globalement, il en ressort une grande demande d'explications et d'autonomie de Stanislas. 
Stanislas a besoin de comprendre pourquoi il doit faire les choses. Nous nous attendions à cette demande, parfaitement légitime à 9 ans..
Mais ce qui nous a un peu plus surpris, c'est que nous nous sommes rendus compte que pour le rendre autonome, il nous fallait passer par une explicitation assez fine de ce qui était attendu ( en termes de taches et de cadencement).

Par exemple, (et même si l'exemple paraît trivial),  Stanislas souhaite gérer sa routine du matin de manière autonome. Mais en fait, en y regardant bien, il ne sait pas trop les tâches à réaliser, leur ordre...
Notre rôle est donc de le laisser faire tout en l'accompagnant avec des listes de choses à faire.
Amaury, désormais, le réveille et compte sur le fait que Stanislas soit prêt à l'heure dite. Ce qui fonctionne plutôt mieux que de lui rappeler à intervalles réguliers ce qu'il doit faire.

Nous nous sommes également rendu compte que l'injonction "range ta chambre" était parfaitement inutile. En revanche, " mets tous les playmobils dans le sac", "range les livres, tranches vers l'extérieur, dans la bibliothèque" est beaucoup plus efficace. 

Je crois que cette démarche d'explication du pourquoi et d'explicitation de l'attendu est le nœud de nombre de disputes, l'un pensant à une insubordination délibérée et l'autre ne comprenant même pas pourquoi on lui tombe dessus.

Nous allons retravailler sur nos processus de gestion de conflits familiaux et nous les partagerons avec vous. Parce que ce billet, si simpliste et procédurier puisse-t-il paraître, nous a demandé beaucoup de réflexion et qu'on se dit qu'il vous intéressera peut-être.

Par ailleurs, j'ai récemment lu un livre sur les mécanismes de don et de contre-don dans les relations familiales, qui m'a ouvert d'autres pistes de réflexion.

Bref, on en reparle!
Vous avez des trucs pour désamorcer les conflits?

vendredi 11 novembre 2016

Nos jours heureux - échappée dans la vallée de la Loire

Nouvel échange de maison à notre actif (celui qui nous a fait repartir dans une dynamique positive et resigner pour 1 an ;-)), direction Tours.

La douceur du ciel sur les bords de la Loire et les jeux de  lumière dans les arbres nous ont gagné. Pas de programme marathon pour ce court séjour dans la vallée de la Loire. Nous avions besoin de lenteur et câlins. Nous avions envie de profiter de ces quelques jours tous les 4, après le tourbillon de la rentrée et avant celui des fêtes de fin d'année.





Notre maison, pour quelques jours, se trouvait dans Tours. Et nous avons choisi de prendre le temps de flâner et d'apprécier coins et recoins du centre de cette ville superbe. Nous étions à l'affût, armés de nos carnets et de nos boites d'aquarelle.

D'abord, il y eût Chenonceau et ses gracieuses arches. Il y avait du feu dans chaque cheminée et de splendides bouquets dans chaque pièce. Nous avons beaucoup apprécié aussi le jardin potager et le labyrinthe dans lequel nous avons couru, nous nous sommes cachés et retrouvés. C'est notre coup de coeur.

En nous enfonçant dans le coeur du brouillard, nous avons atteint Amboise et le Clos-Lucé. J'ai trouvé la muséographie intérieure un peu datée mais en revanche, les maquettes du jardin ont été testées avec bonheur.


Les billets d'entrée pour les châteaux peuvent se réserver via l'office du tourisme de Tours, Office du Tourisme qui a un site internet bien fait proposant notamment le téléchargement de balades à vélo. Et notre maison pour le weekend était celle-ci.

 Bref, c'était beaucoup trop court et nous avons déjà prévu d'y revenir, avec nos vélos, cette fois-ci.

mercredi 9 novembre 2016

Vestes pétillantes pour petites fées

Dans les prochains mois, de jolies fées vont naître autour de nous.


J'ai ressorti avec bonheur mes petits patrons riquiquis et cette si jolie veste Ottobre, que j'ai faite et refaite pour les garçons.
Il me restait 2 pétillants coupons de polaire dans ma réserve.



Quelques points de couture. Un plongeon dans mes bocaux de boutons.
Et hop, des cadeaux prêts à envoyer quand ces princesses auront pointé le bout de leurs nez.

lundi 7 novembre 2016

Réussir son projet - desserrer les mailles du temps

Ma résolution principale 2016 était de laisser du temps au temps, de ralentir un peu, de se concentrer sur le ici et maintenant. Nous voila presque à la fin de l'année ...

Il faut d'abord que je vous avoue que cette résolution a été très dure à mettre en oeuvre. Je suis très active, dans une famille où le faire, où le mouvement sont très valorisés. On se reposera quand on sera mort, n'est-ce pas?
Et puis, je crois profondément que le temps est un accordéon, que plus on le tire, plus on insère des activités, plus le temps se dilate. Vraiment, j'y crois profondément!



Bref, il m'a fallu beaucoup de concentration et de volonté pour débuter doucement sur le chemin de la vie raisonnée. En y réfléchissant, je vous livre 4 réflexions.

* petit pas n° 1 : apprendre à dire non. 
De loin la partie la plus compliquée! Je souhaitais cette année me concentrer sur les activités qui ont du sens pour moi.
Retrouver du temps pour Stanislas et Gautier, finalement très demandeurs l'un, l'autre et les deux ensemble.
Retrouver du temps pour Amaury avant que nos conversations ne se réduisent à des listes de choses à faire ;-).
Retrouver du temps pour l'amitié et les conversations vraies et profondes.
Retrouver du temps pour créer, pour écrire, pour peindre, pour jardiner.
Pour cela, il a fallu que j'apprenne à dire Non. Et c'est très dur. Quand c'est vraiment trop douloureux, plutôt que de dire non, je dis " pas maintenant/ pas cette année"...

* petit pas n°2 : faire une seule chose à la fois
C'est évidemment mais si difficile pour moi. J'ai pris l'habitude, quand j'étais en prépa, ( il ya donc quelques années ;-)) de faire 2 choses à la fois. Habitude renforcée par la naissance de Stanislas, renforcée ² avec la naissance de Gautier...
Tant est si bien que c'est devenu mon mode de vie habituel. Je dois dire que cela fonctionne plutôt bien, d'un point de vue production. Le vrai hic, je m'en suis aperçue récemment, c'est que je n'ai aucun souvenir d'avoir fait les choses que je fais en parallèle. 
Par exemple, je travaille quand je cours (Oui, je sais, c'est bizarre). Et bien, mes présentations/ discours et autres sont impeccables. En revanche, je suis incapable de vous dire quel chemin j'ai suivi.
Bref, j'essaie désormais, notamment quand je suis avec les enfants, de ne faire qu'une seule chose à la fois et de me concentrer sur le faire, de les écouter activement. Donc plutôt que de faire la cuisine en discutant, j'essaie plutôt de les inviter à faire la cuisine avec moi et ensuite de discuter. J'ai encore pas mal de progrès à faire. Mais je crois que prendre conscience de ce travers était un pas nécessaire.

mon cahier de vie ( ou BuJo ou Bullet Journal qui m'aide tant et me suit partout)

* petit pas n°3 : anticiper
Ce petit pas est une tendance marquée chez moi. Pour gagner du temps, j'anticipe et je planifie beaucoup. En prévoyant les choses à l'avance, je trouve le temps pour les faire calmement, de manière consciente. Je suis plus satisfaite aussi parce que la réalisation ressemble plus à l'idée que je m'en faisais. Ces temps-ci, j'organise le mois de décembre et la fête de Noël. En fait, j'ai même commencé à y penser en septembre!

* petit pas n°4 : oser la digital detox
Ce point peut paraître anecdotique mais on passe beaucoup de temps devant nos écrans.
Chez les Lathelize, nous avons raccordé la box à un interrupteur. De manière générale, il est éteint. On ne l'allume que lorsqu'on a quelque chose à faire. En semaine, on coupe le wifi à 20h. Et on essaie, tant bien que mal, de s'en passer le weekend. 

Je lance un grand recensement des petits pas pour profiter du temps présent. Qui veut nous donner son petit truc?
Je vous embrasse!


vendredi 4 novembre 2016

Lathelize automne 2016 - le haut drapé

Périodiquement, j'interromps mon abonnement à Ottobre Women. Invariablement, un semestre plus tard, je me réabonne. ;-)


Ce que j'aime dans les patrons Ottobre, c'est que ce sont des basiques ;  c'est que le 34 sans marges de couture me va exactement, que le 38 avec marges convient à ma maman ; c'est que sont des vêtements fonctionnels.
Dans le numéro de cet automne-hiver, j'avais repéré la robe à encolure américaine ( jazzy jacquard), la jupe à faux airs de Safor ( un joli patron de Pauline Alice) et un pull drapé.



Aujourd'hui, je vous présente le pull drapé.  Pour ce premier essai, j'ai opté pour un jersey de ma réserve, j'ai nettement raccourci le pull ( ma petite taille ne me permettant pas les pulls longs), j'ai ajouté une bande à la taille pour une finition plus propre.

Au final, j'ai un haut qui reflète bien le style Ottobre : il est simple, portable en toutes circonstances. Manque-t-il d'originalité ou de sophistication? Je ne sais pas, en tous cas, il s'est parfaitement intégré à ma garde robe.

Je pense en faire un second, dans une maille plus noble. Peut-être pour recycler une des capes que la maman d'Amaury m'a donné pour que je taille dedans?


Vous pratiquez les patrons Ottobre? Qu'en pensez-vous?
Je vous embrasse!