samedi 13 septembre 2014

Beautiful France, un an avec un étudiant étranger / one year with a foreign student #1 - quelle drôle d'idée

Amaury et moi sommes des voyageurs passionnés, sédentaires temporaires attendant que les enfants aient poussé un peu ( et que Stanislas soit guéri). Alors cette année, plutôt que d'aller en Asie, nous avons décidé de faire venir l'Asie à nous.


Comment? En accueillant, pendant un an, un jeune étranger venu faire une année de lycée en France.
La sollicitation est arrivée via l'école Montessori de Gautier. Nous nous sommes tout de suite enthousiasmés pour ce projet. 
Après quelques rencontres avec l'organisme de placement ( Nacel, avec lequel mes parents ont accueilli pendant des années des jeunes étrangers et avec lequel je suis partie), nous avons décidé de faire un test sur un mois. 
Mes supplications pour accueillir une jeune fille ont été balayées d'un revers de main par mes 3 hommes : c'est un gars qu'il voulait.
Nous avons sorti atlas et planisphère et avons rêvé des heures devant. 
Stanislas voulait accueillir un japonais, Gautier quelqu'un d'Amérique du Sud et Amaury et moi un Indien.
Et c'est un Japonais de 16 ans qui est arrivé début juin à la maison pour un mois.


Rin parlait un Français exquis et est vite devenu la pop star de notre petite ville. 
Chacune de ses apparitions créant une véritable hystérie chez les amis de nos garçons : "Rin, c'est vrai que tu es Chinois?"(ben, non, Japonais), "Rin, tu peux écrire mon prénom en Japonais?", "Rin, tu peux manger avec des baguettes?"
Bref, cela a été une merveilleuse expérience. Enfin, une fois que je me suis habituée à l'inertie de l'adolescence. Vous savez cet état curieux qui aboutit à avoir un mollusque incrusté dans le canapé émettant un faible signal de vie uniquement pour effleurer  la tablette. ;-)
Les garçons ont adoré jouer avec lui.
Et cela a été très chouette de partir à l'aventure en Ile de France pour lui montrer coins et recoins.

Bref, après cet épisode, nous nous sommes sentis prêts pour accueillir un jeune pendant un an.
Roulements de tambour.
Et c'est Kuan Yin, un jeune Taïwanais de 16 ans, qui est arrivé le 2 septembre chez nous.




9 commentaires:

  1. çà c'est une superbe aventure humaine tellement enrichissante ...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore "l'inertie de l'adolescence" hin hin, avec 3 pré ados à la maison (12-14 ans), je vois très bien de quoi tu veux parler.
    C'est une très chouette expérience en tous les cas que vous vivez :) enrichissante pour tous. Bravo d'avoir pu faire cela avec vos plannings un peu fous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans rire, je suis toujours estomaquée par leur manque d'énergie. C'est peut-être parce que je n'ai jamais vraiment grandi et que je n'ai jamais expérimenté la grande fatigue que cela occure ;-)

      Supprimer
  3. J'aime vraiment beaucoup la façon dont tu partages les choses sur ton blog. Merci pour tes articles.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle aventure, c'est une idée qui pourrait me plaire. Je vais suivre ce sujet comme je suis déjà avec intérêt le reste (sans le dire assez...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie!
      Pour info, toutes sortes de formules existent ( de l'accueil pour un week end à l'accueil pour les vacances en passant par l'accueil pour un semestre)

      Supprimer
  5. ah, alors ça y est?! Super! si elle peut te transmettre quelques recettes de cuisine, vous allez vous régaler...ah la Thaïlande...peu--être vas-tu partager avec elle ta passion de la couture. profitez bien et à bientôt. Aude

    RépondreSupprimer