Ma poubelle & moi #9 - cuisiner dans une cheminée à insert

Au plus fort de l’hiver, alors que notre cheminée à insert tournait jour et nuit (car nous n’avons toujours pas de chauffage), Amaury a suggéré qu’on puisse profiter de cette chaleur pour cuisiner, plutôt que d’allumer le four et de dépenser de l’énergie supplémentaire.


L’arme du crime, pour cette expérience, a été la cocotte en fonte Le Creuset (qui a fait partie des cadeaux de mariage de ma maman, il y a 40 ans).
Nous avons eu un essai malheureux, avant de développer une technique imparable. Il faut que la cheminée soit en phase de refroidissement et ait beaucoup de braises.


Nous cuisons désormais notre pain dans la cheminée. Après un premier essai où le pain a fini totalement calciné.
Comptez une demi-heure de cuisson pour un pain de 500 g. Il faut couvrir la cocotte et la mettre dans un coin de l’insert. Au bout d’une demie-heure, sortez la cocotte en faisant attention de nous pas vous brûler et sortez le pain de la cocotte. La croûte est un peu épaisse et incroyablement croustillante.



Nous avons également fait un certain nombre de tests sur des légumes. Dans une cocotte, empilez des légumes en tranches épaisses, ajoutez une cuillère à café de bouillon en poudre, des brins de thym et de romarin du jardin,  et un demi litre d’eau. Couvrez la cocotte et mettez dans la cheminée. Une demie-heure après, sortez la cocotte et régalez-vous. Les légumes sont incroyablement fondants.

Faites super gaffe : la cuisson se fait très vite et la cocotte reste brûlante, très longtemps.

Commentaires

  1. bonne idée ! j'adore l'idée d'utiliser une même source d'énergie pour plusieurs choses.
    Chez nous, c'est une des raisons pour laquelle on a choisi un poêle traditionnel : on peut réchauffer des trucs dessus. On a essayé par exemple de faire des rondelles de bananes séchées, en une grosse demi-journée, on avait nos petites rondelles craquantes !!
    Et même avec un four normal, quand j'ai une cuisson à faire, j'en profite toujours pour remplir au max le four : je fais des gateaux basiques en mini-moules (pratiques à caler dans les coins autour d'un plat ovale par exemple) qui serviront aux gouters les jours suivants, ou carrément un vrai cake que je congèle jusqu'à l'occasion qui le rendra nécessaire ...
    En fait, pour gaspiller de l'énergie, il faut vraiment le faire exprès !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ma recette cheminée de mon enfance : des grosses patates dans la braise. Mon père les mettait dans de l'alu mais c'est pas écolo, l'alu... A part, tu écrases à la fourchette un mélange beurre et roquefort. Qd les patates sont cuites, tu les ouvres et tu mélanges un peu de roquefort au beurre à ta chair de patate. Tu peux aussi remettre à gratiner si tu veux.
    C'est un plat magique pour les mômes, que des bons souvenirs.

    RépondreSupprimer
  3. quelle belle idée ! et je sens l'odeur du pain presque à travers l'écran ..

    RépondreSupprimer
  4. Figure-toi que je vais bientôt tester un truc qui a l'air extra : la cuisson au lave-vaisselle.
    Une italienne a écrit un livre de recettes sur le sujet, hélas non-traduit, mais d'après ce que l'on m'a expliqué c'est parfait quand on veut préparer des filets de poulet marinés par exemple. Il bénéficiera d'une cuisson lente et douce qui le rendra savoureux, et ce en profitant du fait que l'on doit de toute façon faire tourner une vaisselle.

    Il faut juste utiliser un contenant hermétique et qui supporte la chaleur (peu élevée dans la lave-vaisselle), on place les filets de poulet et la marinade dedans, on le cale bien et le tour est joué.
    Bon, par contre il faut savoir combien de temps dure le cycle de lavage histoire de récupérer le plat cuit au moment de passer à table (je vais chronométrer ma machine avant de me lancer).

    Je ferai un compte-rendu sur mon blog après quelques essais.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés