samedi 4 janvier 2014

Malte : carnet de voyage / Malta : a watercoloured travel book

Un des grands plaisirs lié au voyage, c'est la création d'un carnet de voyage! Feuilleter un carnet me replonge instantanément au pied du Taj Mahal, sur le Freedom Path à Boston, dans les champs de Toscane. Le croquis est beaucoup plus impliquant que la photo souvent vite prise, presque arrachée. Il vous contraint à vous imprégner de ce que vous voyez et de se poser la question de ce qu'on ressent et de ce qu'on veut dire par le croquis. le carnet de voyage, c'est le voyage lent.


Avant le départ, il faut réunir son matériel. C'est le moment de penser à la tonalité que l'on souhaite donner à son carnet.
Pour Malte, j'ai opté pour un carnet assez léger, aux pages écrues presque beiges en papier recyclé. En effet, les photos que j'ai vu de Malte montrent des bâtiments beiges/ocres et je pense que la couleur de mes pages est proche. 
J'ai emporté mon indispensable boite d'aquarelles et mon non moins fidèle pinceau à eau.
J'ai une paire de ciseaux, un tube de colle, un rouleau de masking tape dans les tons bleus et blancs, et deux feuilles ornées des motifs pour faire des fonds. 3 feutres noirs : un fin, un moyen, un épais. Un crayon papier gras ( 4B) et une gomme. Et mon stylo à plume pour le coté graphique et désuet.


Je commence toujours mon voyage par une descente à l'office du tourisme le plus proche afin de récolter des prospectus pour faire des collages. Et en espérant collecter l'indispensable carte qui servira de couverture ou de fil conducteur au carnet.


Dés le premier pied posé à Malte, on se rend compte de l'omniprésence de la croix de Malte : sur les avions, sur les bâtiments, sur le dallage du sol ...
Tous les dessins ont été faits sur le vif, de même que les aquarelles ( sauf celles de notre première escapade à La Valette, compte-tenu du déluge glacé qui s'est abattu sur nos têtes!)


J'ai retrouvé avec plaisir les multiples nuances de bleus de la Méditerranée : du bleu profond de la mer, presque un bleu de Prusse, à l'azur très pu du ciel : ahh, le bonheur. J'ai fait un premier croquis au stylo plume pour transmettre le bonheur de retrouver ce bleu.


Le 24 décembre, nous avons profité du temps clément pour visiter Mellieha, une jolie ville du Nord de Malte. Du parvis de son église, on voit la mer sur 3 cotés. La cour de cette même église est un rêve de méditerranée, les murs de pierre dorée s'ouvrent en arcades sur la mer. Oliviers, fontaines et pins complètent le tableau idyllique.
J'ai mêlé photo collée et aquarelle faite sur place.



Le 25 décembre, le soleil brillait et offrait un contraste saisissant avec les chants de Noël diffusés dans les rues. Les orangers croulaient de fruits. 



Le 26 décembre, il pleuvait des hallebardes quand nous nous sommes aventurés pour la première fois à la Valette, ville s'il en est des chevaliers et des batailles.
J'avais préparé un fond ornemental ( que l'on devine sur la première double page).
Mon carnet a failli y laisser sa courte vie : il était si détrempé que j'ai dû le sécher précautionneusement au sèche-cheveu en rentrant. Croquis de la Valette le soir même à partir de mes photos.



Pour varier les plaisirs ( et amuser mes garçons, j'ai découpé des pochoirs de croix de Malte dans notre boite de céréales). J'en ai fait un certain nombre pour enrichir mes fonds.
Croquis fait sur le vif, abritée par l'auvent d'un bar désaffecté, en regardant les vagues énormes déferlées).




Le 28 décembre, nous sommes repartis à l'aventure pour découvrir les villes jumelles Mdina et Rabat.
En plein hiver, désertée par les touristes, la ville de Mdina est sublime. C'est un dédale de palais anciens. Les portes aux lourds heurtoirs sont plus belles les unes que les autres. Fenêtres et balcons sont ornés de fers forgés ouvragés. Rabat est vivante, moins homogène mais possède de charmantes ruelles ( beaucoup de chats) et de beaux ensembles de bow-windows.



Profitant du beau temps et du bon moral des troupes,  nous avons enchaîné le 29 décembre avec bus/ferry et bus pour visiter l'île de Gozo. Le ferry nous a enchanté tout comme la citadelle de Victoria, austère et agressive, offrant une vue merveilleuse sur tout l'archipel, sur des côtes déchiquetées et sur des eaux 
turquoise...



Le 30, nous avons bullé (hihihi) au Malta National Aquarium.



Le 31, nous avons rassemblé nos forces et avons fait une deuxième excursion à La Valette. La chance était avec nous puisque nous avons assisté, depuis la saluting battery, au tir de canon traditionnel. 
Vagues en zentangle.



Le 1er janvier, nous avons célébré le début d'une nouvelle année en crapahutant sur les rochers. 


Le 2 janvier, nous avons poussé jusqu'à Mosta, célèbre pour son dôme immense et son "miracle".
Une bombe, en avril 1942, est tombée, sans exploser, sur l'église dans laquelle s'abritait 300 personnes. Elle trône toujours dans la sacristie et a fait les délices des enfants!

Les plus: j'ai essayé plein de techniques qui, si elles n'ont pas toutes des résultats époustouflants, m'ont en tous cas bien amusée. J'aime bien les croix de Malte en filigrane et le parti pris du carnet en 3 couleurs ( bleu/vert/ocre).
Stanislas et Gautier ont chacun rempli leurs carnets et ont, pendant tout le voyage, été très attentifs à ce qu'ils pouvaient dessiner, ramasser pour coller...
Les moins : j'avais choisi un carnet médiocre : la couverture était souple et trop fragile pour le traitement qui lui a été infligé/ le papier était trop et j'ai parfois dû coller des pages ensemble pour les rendre plus opaques.

10 commentaires:

  1. Merci pour ce petit voyage !! ça donne envie de partir découvrir cette île !
    Et on se rend compte que pour les carnets comme pour tout, la qualité de la matière première est importante !! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. c'est magnifique ! ça donne envie de fureter dans ta bibliothèque de carnets de voyages pour admirer tout ça ;)

    RépondreSupprimer
  3. Un authentique carnet de voyage. Il est superbe. J'imagine que vous avez encore tous ces paysages et vues dans les yeux... Vous avez bien commencé l'année. Des bises à vous 4.

    RépondreSupprimer
  4. Felicitations pour ce magnifique carnet qui donne envie de decouvrir Malte! Osant rarement les commentaires bien que j'aille regulierement sur ton blog, j'en profite pour te dire comme j'aime l'ensemble de tes realisations et suis admirative de tout ce que tu arrives a faire! EMA Family

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique carnet de voyage!
    C'est splendide et laisse rêver le lecteur.
    Anne du Cantal

    RépondreSupprimer
  6. Merci!
    On vient de regarder le carnet avec les enfants et avons retrouvé plein de détails!

    RépondreSupprimer
  7. merci pour cette balade rêveuse! :)

    RépondreSupprimer
  8. Mais quelle chance ce voyage d'hiver, mais que c'est beau ce carnet ! ....J'admire comment tu sais prendre le temps de....Je t'embrasse....

    RépondreSupprimer
  9. Quelle merveille ! J'ai envie de faire mes valises et de partir tout de suite pour cette île qui pourtant ne m'avait jamais tentée !
    Ton carnet est magnifique, j'adore ton parti-pris de couleurs qui rend tellement bien les nuances méditerranéennes.
    Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir me constituer de tels trésors...

    RépondreSupprimer
  10. C'est superbe! J'aime beaucoup cette idée de carnet de voyage, tu m'as donné envie d'essayer lors de notre prochain voyage, il n'y aura pas forcément de dessin mais j'adore l'idée des collages. Je prends souvent la doc que je jette et je trouve cela dommage. Tu viens de me donner l'idée de carnet pour conserver les souvenirs d'autant plus que l'on prend pas beaucoup de photos et en vacances on a souvent le temps d'écrire un petit journal de bord.

    RépondreSupprimer