mercredi 22 mai 2013

Petit théâtre d'ombres - acte 2

La suite de l'acte 1 visible ici, pièce écrite par mon amie Mathilde, illustrée par moi.

Deuxième acte:
Une laitue se trouve en plein fou-rire quand nos deux compères arrivent au potager. Il faut dire que Lady B. avale goulument les pucerons nombreux qui la piquaient. Mais ce festin est une torture de chatouilles pour la salade suppliciée. Pendant ce temps les poivrons sourient face à ce spectacle légumino-hilarant. Aristide et Gudule interrompent malgré eux cette scène primesautière. 
Lady B - Ari chéri, te voilà déjà de retour !
Aristide - Qui tapote les points avant de la coccinelle avec son antenne gauche Oh ma Lady... une éternité, voilà ce que m'a paru en réalité tout ce temps sans te voir
Lady B - Vilain flatteur. Alors. Quel bon harmattan t'amène ?  Tu veux un petit conseil botanique ? Comment vont tes plants de tomates ? 
Gudule - Moi je prendrais bien une leçon de farce pour les limaces, je n'arrive jamais à les effrayer comme toi Lady ! 
Aristide - Blagueurs... Non, Lady, je viens prendre tes conseils, en effet, mais pour une toute autre question. Voilà, je me demandais...
Gudule - Arrête de ramener le duvet à toi, c'est moi qui t'ai posé la question ! 
Aristide - C'est vrai, pardon. Nous nous demandions en chemin si le lion était notre roi
Lady B part d'un petit rire aigu et communicatif
Gudule - Qu'est ce qu'il y a de si drôle ? 
Lady B - Le lion : notre roi ? Mais voyons les gars bien sûr que non !
Aristide - Ah bien, je ne sais pas pourquoi mais ça me soulage.... 
Lady B - Le lion n'est le roi que du règne animal des vertébrés. Et vous savez bien que vous comme moi nous sommes des arthropodes ! 
Gudule - des arbropodes ? Non merci on n'est pas des arbres avec des pieds !! 
Lady B - Rutabaga, vas. Pas des arbropodes... des arthropodes ! Crustacées (les crevettes et leurs copines), arachnides (mygales et autres araignées velues ou chauves) et insectes, nous sommes bien plus nombreux que ces grosses bêtes qui ont choisi le roi pour les diriger
Aristide - Et pourquoi, alors, nous, nous n'avons pas de roi
Lady B - Ou pas de reine.... bonne question, tiens. 
D'un tronc d'arbre mort sort une longue antenne et un frottement de gorge rauque... 
- Mmmhh mmmhh, si je puis me permettre... Et si nous organisions une élection ? 
Aristide - Qui va là ? 
Mestre - Pardon, c'est moi. 
Lady B - Tu m'as fait peur Mestre. Ah ces longicornes, ils mettent toujours leurs antennes partout. 
Mestre - Mais pourquoi ma belle Lady tu médis de moi. Non, vraiment, je trouve que vous avez raison. Ce n'est pas normal que ces velus, ces fous dodus aient un roi et nous personne pour nous représenter; Et je connais pas mal de monde qui.. 
Gudule - Le problème avec vous c'est que vous pensez avoir le bras long, alors que ce n'est que votre corne....
Aristide - Arrête Gudule, il a raison ! 
Lady B- Mmmh c'est vrai, cette idée...  ça se défend
Mestre - Et comme je trouve qu'en ce siècle il n'est pas digne de choisir une autre voie que la démocratie, votons, choisissons notre président
Lady B - Ou notre présidente. 
Mestre - Alors si c'est entendu. Lançons une grande campagne à travers champs et bois, marais et vallées pour trouver nos candidats et pour choisir celui ou celle qui sera chef des insectes. 
Aristide - Topez-là ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire