samedi 28 mars 2015

Bouquinons #64


Les débutantes fait partie de la grande tradition des livres universitaires, vous savez ceux qui se passent dans les campus d'universités prestigieuses (de la physique des catastrophes au Roman du mariage, en passant dans une certaine mesure à la tache ou à Fille noire, fille blanche...). Sans être un de ses grands représentants, il est néanmoins tout à fait plaisant, notamment pour sa description de la vie à Smith ( université pour femmes) et habilement mené (même si j'avais deviné le dénouement très rapidement ;-))

 Dites-moi que vous aussi, vous trouvez ce bandeau "par l'auteur aux 250 millions de fans" du plus mauvais goût! Je n'avais entendu parlé de Jeffrey Archer jusqu'à ce que je demande aux bibliothécaires une bonne saga qui me tiennent compagnie pour les vacances. Au final, La chronique des Clifton gagnerait à être soit concentrée ( un livre pour les deux?), soit approfondie ( l'expérience de la prison dans la faute de nos pères) et la psychologie des personnages à être plus fouillée.
Cela reste des ouvrages distrayants ...

La quatrième de couverture de la vie secrète d'Emily Dickinson me plaisait, le prologue me plaisait, la couverture me plaisait. Mais est-ce le parti-pris de l'auteur, reproduire le style, le phrasé et la typographie des poèmes d'Emily Dickinson, ou est-ce mon lieu de lecture ( des RER bondés avant ou après des journées bien chargées), toujours est-il que j'ai eu du mal à avancer et du mal à finir! Si une amatrice de lettres parmi vous le lit, je serais intéressée d'avoir son ressenti.

Le restaurant de l'amour retrouvé est charmant dans l'esprit du Cuisinier ou de la maîtresse des épices. Je le recommande aux amoureux du Japon, aux amateurs de cuisine et aux cœurs brisés.

1 commentaire:

  1. Je viens de finir les débutantes, et je suis un peu déçue. J'avais préféré Maine. La première partie m'a parue un peu cliché: une hippie, une homosexuelle, une orpheline et une catholique. La seconde partie est plus réaliste à mon sens.

    RépondreSupprimer