samedi 7 mars 2015

Bouquinons# 63

Pendant les vacances, nous avons regardé, fascinés, la série de reportages Thalassa consacrés au mystère Lapérouse ( recherche de l'épave, exploitation des objets et des os trouvés). Du coup, en rentrant, je n'ai pas pu passer à coté de ce bon livre de Perez-Reverte le cimetière des bateaux sans nom qui est une histoire de pilleurs d'épaves. Soir après soir, j'ai fait des comptes-rendus au dîner (sauf le massacre de la fin et les détails scabreux parce que j'ai jugé les enfants un peu jeunes ;-). Bref, je vous le recommande.



Si vous aimez Murakami et  l'atmosphère onirique des romans japonais et que vous cherchez un roman doux et, n'ayons pas peur des mots romantique sans être mièvre, lisez Dis-lui que je t'attends.
Devinerez-vous qui est mon préféré du trio? (indice de taille : il a des lunettes et dessine!)



Pour simplifier à l'extrême, je dirai que mon année Salinger, c'est le Diable s'habille en Prada version maison d'édition. Et ne vous méprenez pas, c'est vraiment distrayant!

 Et au détour d'un rayon, une excellente surprise Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi
C'est un livre étrange à la lisière du rêve et la réalité, comme un film d'Almodovar ou certains livres de Lucia Etxebarria. C'est un livre d'amour et d'apprentissage, un livre poétique et plein de sagesse ( certaines phrases ont eu un tel écho en moi que je songe à l'acheter).
Et je trouve le titre excellent !

1 commentaire:

  1. Moi qui suis un peu en panne d'inspiration côté lecture, me voici servie. Merci, j'ai bien envie de lire Ichikawa.

    RépondreSupprimer