lundi 5 septembre 2016

Ma poubelle & moi : voyage au bout du no-poo

En septembre 2015, après avoir étudié minutieusement cette série d’articles  et l’impressionnante foire aux questions, je me suis lancée dans le no-poo.

A l’origine, je partais d’un lavage au shampooing bio ( douce nature) 2 à 3 fois par semaine.

photo prise par Amaury, à Séville, en 2005.

Mes contraintes :
·         *Je fais du yoga tous les jours : je transpire peu mais un peu quand même/ Mes cheveux touchent mon tapis que je lave régulièrement mais qui a absorbé de la poussière pendant nos mois de chantier
·         Je cours 3 à 6 fois par semaine, soit en endurance soit en fractionné. Je transpire un peu aussi.
·         Je suis responsable d’une large équipe et d’une activité à faire tourner. Que je surprends parfois à interpréter mes tenues et/ou ma mine, mes cernes pour en tirer des conclusions business.  L’interprétation courante, c’est "cheveux sales = l’activité va mal, on va tous mourir "!
·       *  Nos travaux sont suspendus donc nous partageons une salle de bain à 4, salle de bain qui sert aussi de cuisine car c’est l’unique point d’eau de la maison.
·         A oui, et le temps que je consacre à me pomponner le matin, tourne autour de 4 minutes ( lavage de dents compris ;-))


Mes attentes :
·         Zéro déchet ! Que de l’eau sur les cheveux, le rêve absolu !
·         Moins de temps perdu. Chaque minute gagnée est bonne à prendre.

une de mes gravures de 2015 ( d'après une photo de Nadar)

En fait:
Pendant quelques semaines/mois, tout est bien allé :
-           j’ai espacé les shampooings jusqu’à 1 tous les 10 jours.
-          Je suis passée du shampooing au savon d’Alep. Ce qui me permettait d’éliminer un produit.
Le problème, c’est qu’au-delà de 10 jours sans lavage, je ne pouvais vraiment pas rester dans cet état-là, même en les rinçant tous les jours.
Et puis, d’un lavage à l’autre, le savon ne lavait plus mes cheveux. Sur les conseils de l’une d’entre vous, j’ai ajouté un rinçage au vinaigre de cidre à ma routine.
Rien à faire : j’avais les cheveux plats, gras, agglutinés en mèches. Beurk !

J’ai essayé le shampooing aux lierres ( le shampooing du jardin). Qui a fonctionné. Quelques lavages.
Alors, je suis repassée au shampooing bio, une fois toutes les semaines jusqu’à récupérer de jolis cheveux, puis une fois tous les 10 jours.

Bref, j’ai échoué et suis revenue à mon point de départ. Vous pouvez lire un autre bilan mitigé du no-poo ici.

 Vous avez essayé le no-poo ou les méthodes alternatives ? Qu’en pensez-vous ?

13 commentaires:

  1. Bravo d'avoir essayer jusqu'au bout... ici je suis passée d'un shampoing classique tous les 3-4 jours à un shampoing par semaine. Au delà c'est franchement difficle d'autant que moi je transpire vraiment beaucoup quand je cours.
    J'utilise maintenant un shampoing solide que je fais (recette ar.. zone). Pour l'instant ca me convient, pas d'emballage, une liste de produits simplifiées. Ma grande l'utilise aussi et n'a désormais plus de pellicule, je suis contente.
    Donc chez moi pas de no-poo strict, mais une consommantion déjà plus raisonnée...

    RépondreSupprimer
  2. j'ai pas mal exploré aussi, et comme toi, je n'arrive pas au no-poo ... en même temps, quel "mal" y a-t-il à utiliser qqchose de plus que l'eau, si ce qqchose est en quantité limitée, avec peu ou pas de déchet, et biodégradable ??
    j'ai essayé les décoctions de noix de lavage : impec ... pendant 6 mois, et puis mes cheveux se sont sans doute habitués et le résultat était horrible. Puis sur ta suggestion : décoction de lierre. Pareil.
    J'en suis au savon brut et naturel (acheté dans un atelier artisanal, qu'on m'a offert) suivi d'un pshit de vinaigre parfumé aux agrumes, et j'en suis très contente depuis 6 mois ! J'ai aussi le shampoing solide fait par Mélanie et ça marche pareil, très bien !

    Du coup, je ne crois pas que tu doives parler d'échec (enfin, pour le no-poo oui, évidemment) mais d'une recherche qui t'a amenée à trouver une solution adaptée pour toi et la plus respectueuse de l'environnement possible !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton retour sur le no poo! Je suis également en recherche de produits capillaires et de déodorants meilleurs pour l'environnement et pour la santé... pour l'instant, mes productions maison sont assez naturelles mais décevantes (shampooing nickel les 2 premières semaines puis qui alourdit considérablement les cheveux... déodorant qui coule et que je n'arrive pas à appliquer... mis dans un petit bocal de verre et appliqué aux doigts... autre déodorant qui fond à la chaleur ambiante et qui est pâteux, on en met une trop grosse quantité avec une odeur farouche... mais très efficace... et qui laisse des traces horribles sur les habits...)
    Je suis assez déçue mais espère malgré tout, un jour, trouver mon graal!
    Bonne continuation à toi aussi!

    RépondreSupprimer
  4. Coucou moi g pas testé le no poo par contre je suis passer au shampoing solide et apres shampoing de la marque «les savons de joya» et pour le moment mes cheveux sont bien et je n'ai plus de démangeaisons et douleur au cuir chevelu. Ils ont aussi un déodorant solide et je le trouve tres efficace. Bonne continuation dans t recherche.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, mes soins capillaires sont bien moins contraignants que ce que je lis, d'abord parce que je n'ai jamais fait de teinture de ma vie, ensuite, parce que j'ai les cheveux très longs. Le secret, c'est donc de les natter ou d'assumer le chignon pour les salir le moins possible. Un lavage tous les 8 à 10 jours , sans effort... Une expérimentation validée: deux heures avant le shampoing, je mets une huile de belle qualité ( prise dans la cuisine) sur les longueurs puis je lave et je démêle sans effort.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour!
    Alors me concernant, pour ce qui est du déodorant : je n'en met tout simplement pas. Quand je fais du sport, je transpire beaucoup, et prend donc une douche juste après : le déodorant est donc inutile. Au quotidien, je suis dans un bureau : un boulot peu physique qui me fait rarement transpirer, déodorant inutile également! En cas de besoin (réunion stressante, journées chaudes, déplacement, etc..) : je met une goutte d'HE de sauge sous mes aisselles.
    Par contre, pour ce qui est des cheveux : je n'ai toujours pas trouvé ce qui me convient, d'autant que j'ai les cheveux plutôt courts et le cuir chevelu sujet à pellicules!! J'ai tenté sans succès le no-poo : impossible de tenir plus d'une semaine, ça gratte et ça colle terriblement. J'ai essayé toute sorte de masques aux ingrédients naturels, dont l'argile verte (c'est encore ce qui a le mieux fonctionné), avant les shampooing pour réguler le sébum et traiter les pellicules : ça fonctionne un temps seulement, j'arrive à espacer les shampooing, et puis rebelotte.. Je suis donc revenue à un shampooing ultra-doux 2 à 3 fois par semaine et rinçage avec une eau additionnée de vinaigre, avec de temps en temps un masque miel-yaourt-citron sur les racines pour hydrater mon cuir chevelu, quelques gouttes d'HE de Tea-tree pour les pellicules, de l'huile (olive le plus souvent) sur les longueurs.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Lorsque j'étais ado (j'ai 31 ans), je me lavais les cheveux tous les jours avec du shampooing chimique et mes cheveux était tout le temps horrible. Ensuite j'ai essayé d'espacer mes shampooings avec des produits bio, j'ai été jusqu'à 4 jours je crois, ils étaient bien 1-2 jours et après horribles, je les cachais avec un bandeau, j'étais mal dans ma peau, mon cuir chevelu me grattais. J'ai réduis au fur et à mesure avec un shampooing doux bio (j'ai mis plusieurs années) jusqu'à finalement les laver tous les jours à partir de cette année et j'utilise aussi du vinaigre de cidre en eau de rinçage : et ben ils sont super, ils n'ont jamais été aussi beau et je peux enfin me les laisser pousser, je n'ai plus de fourches! Je pense qu'il faut s'adapter à son type de cheveux et les respecter (les miens sont gras). Pour la question des déchets, il existe des shampooings solides chez lamazuna dans des boites en carton mais je n'ai pas testé.

    RépondreSupprimer
  8. Oui, j'ai testé et non, j'ai pas adhéré.

    Je relativise énormément les produits bio qui ne sont pas toujours très hypoallergéniques voir carrément allergisants aussitôt qu'ils ont des huiles essentielles.

    Ma recherche a été en direction de la base neutre très douce, que j'ai trouvé et j'utilise peu de produit -on en met trop souvent pour que ça mousse mais ce n'est pas utile. Si j'arrive à me laver les cheveux une fois par semaine et les sentir en bonne santé, je me dis que cela impactera moins qu'un produit qui fait graisser...

    Un bon shampoing est une chose, mais l'important est aussi de se brosser les cheveux avec une brosse anti-poussière pour le soir (type poil de sanglier) une brosse démêlante pour le matin (picot en bambou pour ceux qui aiment ) et de proscrire le sèche-cheveux .

    Sinon, pour les jours où tu as un soucis de cheveux moins propres et que tu ne veux pas affoler la bourse de Paris, tu peux tenter le shampoing sec pour espacer les lavages. ça repousse le shampoing d'une journée.

    J'en ai un tout basique super économique car ça fait deux ans que je l'ai. Je m'en sers aussi pour donner de la texture quand je veux faire une attache un peu plus élaborée.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne pense pas que le no-poo soit possible pour moi. Mais j'ai adopté le low_poo depuis février dernier; Mes cheveux revivent.
    Contrairement a vous, j'ai les cheveux ultra secs. Jusqu'au mois de fevrier, je les lavais une fois par semaine + apres-shampoing et les autres jours produits pointes sèches, huiles et tutti quanti.
    J'en ai eu marre de chez marre. Perte de temps, d'argent, produits chimiques et finalement des cheveux de pire en pire.
    J'ai arrêté de les laver. Une fois par semaine ou une fois tous les 10 jours, je les "lave" avec un après-shampoing bio (marque demarcray); J'en mets sur les racines et je masse. Je rince bien les longueurs et c'est tout. Mes cheveux ne sont pas devenus extraordinaires du jour au lendemain, ils sont juste moins secs, plus confortables contre ma peau, et plus faciles a coiffer. Je les ai lavés une fois depuis le mois de février (avec un shampoing bio qui sert a ma fille) après la visite d'une carrière de pierre en plein vent. Et franchement ils étaient moches après.
    Je ne reviendrai pas en arrière, c'est tellement plus simple maintenant.
    J’espère que tu trouveras un shampoing bio tout simple et non agressif qui te permettra de te les laver une fois par semaine. Juste pour info, ma fille qui a les cheveux gras utilise le shampoing cheveux gras de Lavera et on a divisé par 3 la fréquence des shampoings. On en met très peu alors qu'elle a les cheveux jusqu'aux reins et la petite bouteille dure 3 ou 4 mois. Ce n'est pas complètement zéro déchet mais c'est raisonnable.

    RépondreSupprimer
  10. Je vais me permettre un commentaire un peu décalé, mais bon, j'y vais quand même. Les industriels ont peut-être exagéré tant sur les cosmétiques que sur l'alimentation en bourrant tout cela de produits pas très nets. Cependant, si un homme ou une femme a eu un jour l'idée IL Y A TRES LONGTEMPS que rincer ses cheveux à l'eau n'était pas suffisant et que ce serait bien de gagner en confort et hygiène en fabriquant un shampooing, on peut peut-être se dire qu'à l'aulne de l'expérience des milliards d'humains avant nous, ce n'est pas si mal. Ensuite, on peut être vigilant sur ce qu'on utilise, je n'ai aucun souci avec ça, mais de là à rejeter toute forme de progrès, bof.

    RépondreSupprimer
  11. La lecture d'un autre blog m'a immédiatement fait penser à vous c'est pourquoi je vous laisse ce lien qui pourra peut-être vous apporter une solution : http://green-me-up.com/2014/02/ma-routine-beaute-green-troisieme-partie-les-cheveux.html.
    Je profite de ce dimanche pluvieux et gris pour vous féliciter pour vos publications et vos talents divers. À l'occasion je vous parlerai de la couleur noire, sujet que vous avez évoqué il y a quelque temps.
    Excellente fin de journée à vous en attendant le plaisir de vous lire :)
    Martine Spivoine

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour à tous,
    Je suis toujours no-poo pratiquante depuis presque deux ans, et je dois avouer que ce qui m'a bien aider c'est l'été. J'ai pu faire, sur plusieurs semaines, la transition à "1 shampoing tous les 10jours" à rien du tout. Quand mon cuir chevelu me démange, je rinse à l'eau, mais essentiellement, je tente d'éviter cela aussi. Je brosse assidûment mes cheveux deux fois par jour, nettoie la brosse quotidiennement.
    Cependant, depuis 4 mois, je suis à Melbourne et je suis repassée à l'eau et au vinaigre. Grossière erreur de ma part car l'eau y est extrêmement dure. À moi les joies de l'expérimentation (que faire, où trouver les produits, ce genre de choses délicates lorsque expatriée).
    Le no-poo c'est un équilibre fragile, et une pratique qui demande temps et patience. Pour ajuster et trouver le bon mélange pour soi. Pas évident avec les vies familiales et professionnelles. De plus, l'equilibre capilaire varie avec les hormones, le stress, l'alimentation, le climat,... Autant dire que si vous espérez trouver un équilibre avec une seule recette pour toujours, c'est impossible en no-poo.
    Si le côté "j'ai les cheveux qui sentent bon pendant 4 jours, même que tout le monde les sentent" des shampoing du commerce me manque, je ne peux pas revenir en arrière.

    Par contre, Lathelize, si ton eau est dure, cela expliquerai pas mal de choses pour tes cheveux. Il te faut d'autres méthodes de rinçage (mais je peux pas trop aider pour le moment sur le sujet bien que je me creuse la tête dessus).

    RépondreSupprimer
  13. Moi je suis bien loin d'avoir essayé... (je suis restée "traumatisée" de l'impossibilité de me laver les cheveux une bonne semaine lorsque j'étais alitée, c'est dire !).
    J'avais les cheveux très longs et les ai raccourcis, ai espacé les shampooings, mais j'en achète juste pour moi (sinon tout le monde utilise mes savons, même si pour les cheveux longs d'Iris, cela ne restera peut-être pas adapté, pour moi, impossible de rincer), et avec le chlore de la piscine 2 fois par semaine et l'eau très calcaire de chez nous, je n'essaye même plus. Peut-être plus tard ? Bravo et tout cas et merci pour le retour d'expérience.

    RépondreSupprimer