jeudi 16 juin 2016

Nos jours heureux - un voyage à New York

A la fin du mois d’avril, nous nous sommes envolés tous les 4 pour New York. Pas une grande aventure pour Amaury et moi puisque nous connaissions la ville, mais un premier long courrier pour les garçons.


Nous allions voir les copains qui y vivent depuis presque 10 ans, célébrer avec eux leurs 12 ans de mariage, fêter la première communion de leur fille, profiter de leur maison et de l’american way of life.


Visiter New York avec des enfants :
Tout est simple et agréable s’ils sont bons marcheurs. Sinon, prévoyez une poussette car les distances sont grandes mais les trottoirs, larges.

Vers Battery Park/ la High line

Nos promenades préférées sont : la high line (une voie ferrée réhabilitée) et la promenade le long de l’Hudson qui aboutit à Battery Park.

(depuis Battery park
Pour des petits curieux, nous vous recommandons la visite du sous-marin et du porte-avion l’Intrépide. La vue sur New York depuis le porte-avion est très chouette.  Il parait que le musée d’histoire naturelle est très chouette également mais nous n’avons pas eu le temps de le faire.


Aller à l'aventure :
Grace à notre ami Fred qui nous avait pris des dossards, Amaury et moi avons couru la course RunAsOne dans central Park. C’est une expérience inoubliable ! Quand les coureurs ont entonné l’hymne américain, la main sur le cœur, même les arbres frissonnaient.


Vivre l’american way of life en laissant les enfants aller et venir de jardin en jardin, en faisant du barbecue et du yoga sur la terrasse en bois, quel plaisir ! Et puis pénétrer pour la première fois, dans une école américaine pour assister à la fête de la science et constater que c’est comme dans les films.
( et pour moi qui a, récemment, été happé par le livre Intérieur nuit de Marisha Pessl : faire le tour du Réservoir dans Central Park !)

le restaurant Rosemary's,à greenwich village

Globalement, on mange maintenant extrêmement bien, frais, local et bio à New York si on le souhaite : les potagers ont fleuri sur les toits (comme les chaines de fast food healthy !).


A force de contempler des intérieurs new yorkais sur pinterest, de « liker » des photos de burgers sains et des postures de yogis sur la high line, je n’ai pas ressenti cette fois-ci le dépaysement complet que j’avais vécu lors de mes précédentes visites.  Il faut dire que les enfilades de magasins se ressemblent que les vitrines de Zara ou de Gap sont les mêmes aux quatre coins du Globe. Les gratte-ciels m’ont paru moins démesurés, par rapport à ceux d’Asie.


Finalement, ce sont dans les interactions avec les américains que le dépaysement culturel s’est fait sentir, comme ce matin là, où en accompagnant les enfants à l'école, j'ai vu des dizaines d'enfants sortir en pyjamas car c'était "PJ's day".

Faire du skateboard dans la rue

 Jouer aux jeux vidéos et essayer les tapis du très beau magasin de déco ABC Carpet ( en face du flatiron)

1 commentaire:

  1. Ayant travailler 6 mois aux USA, j'ai personnellement retenu la chaleur et la générosité des américains dans leur relations, leurs sourires et leur façon d'aborder et de parler librement aux gens, mêmes inconnus. J'aimerai retrouver cela en France car à Paris, je n'ai pas du tout la même impression!
    Je t'avoue que je rêve très très souvent d'y retourner et ton petit reportage photos me relance l'envie!

    RépondreSupprimer