samedi 17 janvier 2015

Beautiful France #5 : one year with a foreign student - un an avec un étudiant étranger : dur, dur...

Quand nous nous sommes lancés dans cette grande aventure, nous avions signé pour de l'ouverture sur le monde et de l'échange culturel. Sans penser aux facteurs "adolescence"+"choc culturel"+"génération ultra connectée"...


Bref, c'est pas du gâteau!
Nous faisons face donc à un ado en phase mutique dont le smartphone est greffé à la main. 
Je dois dire qu'après quelques mois où j'ai essayé, soir après soir, de lancer une conversation ( en anglais, je vous le rappelle) et où je n'ai obtenu que des borborygmes, j'ai un peu abandonné.
Amaury a pris le relais mais s'est également découragé.
Nous avons également rameuté les copains anglophones, les copains étrangers, et même mon amie chinoise en espérant le dérider.
Rien n'y a fait.
Nous avons prévenu l'organisme de placement. Rien n'y a fait.
Nous avons eu une discussion ouverte avec Kuan Yin. Rien n'y a fait.
Finalement, nous nous sommes quittés avec un petit goût d'amertume dans la bouche.


12 commentaires:

  1. Oh zut alors... Les organismes ne prévoit pas de psy au cas ou ? J'imagine ta déception.

    RépondreSupprimer
  2. Oh quel dommage, dommage que l'organisme ne vous aide pas dans ces cas la !!

    RépondreSupprimer
  3. Oh c'est dommage... Quand je suis partie en échange aux états unis, on avait eu pas mal d'étapes avant de partir, dont un week end de preparation pour justement que l'on sache ce que partir impliquait et ce que s'intégrer dans une nouvelle famille voulait dire. Et ensuite sur place l'organisme organisait régulièrement des reunions entre "exchange students". Je trouvais ca barbant a l'époque, mais c'etait peut être pas si mal!
    Il est arrive le meme genre de mésaventure a ma petite soeur qui avait voulu que l'on accueil une correspondante allemande pendant 3 mois. La correspondante en question n'avait pas du tout été préparée a ce dans quoi elle s'engageait, elle avait le mal du pays, passait ses week ends sur son pc, et avait meme dit a ma mere qu'elle essayait deja de s'intégrer a l'école et que donc elle n'avait pas a faire d'efforts a la maison. Ca a été un soulagement pour tout le monde quand elle est repartie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes parents ont toujours accueilli du monde à la maison. J'avais donc une expérience raisonnable de nationalités, de genres...Et effectivement, il y a souvent de belles rencontres

      Supprimer
  4. les voix des ados sont parfois impénétrables ..... j'ai été 20jours à Vienne dans une famille qui habitait un appart en haut d'une tour, j'avais 13ans et j'avoue que ça n'a pas été facile, eux ne parlait pas un mot de français !

    J'espère que vous aurez un jour une meilleure expérience. Cela dit, je suis sûre que ce jeune homme vous a appréciés.
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement il a été accueilli par un couple de retraités qui habitent dans une ville d'une certaine taille et cela se passe mieux...
      Je crois que les enfants le gênaient vraiment ainsi que la simplicité de notre vie quasi campagnarde

      Supprimer
  5. Pas toujours facile mais il ne faut pas abandonner ce genre d'expérience ..Tu as de jolies rencontres souvent ...

    RépondreSupprimer
  6. oh mince, c'est pourtant une jolie initiative mais pas toujours facile, ni d'un coté comme de l'autre

    RépondreSupprimer
  7. Si je comprends bien, il n'est pas resté l'année prévue ? ça a du être difficile, finalement autant pour lui que pour vous... C'est malheureusement plus une question de personne que d'âge. Il y a des ados plus ouverts que d'autres. Le côté connecté de plus en plus présent, n'a sûrement pas aidé à l'acceptation d'un autre univers que celui en réseau... Chez nous on fait face même avec nos ados à cette génération connectée, on peut poser des limites parce que nous sommes parents (et pour celui de 14-15 ans, ça se fait parfois dans l'affrontement) avec un étudiant ça n'a pas du être facile. A renouveler peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A renouveler sans doute : peut-être une fille, peut-être d'un autre continent et certainement sous d'autres modalités ( accueil tous les week ends et les vacances mais pas la semaine)...

      Supprimer