lundi 26 janvier 2015

365 jours de yoga #8 - un peu au-delà de ce qui semblait possible

Quand j'ai véritablement commencé le yoga, j'ai réussi, d'emblée, un certain nombre de postures. Ce n'est qu'après que j'ai réalisé qu'elles n'étaient que des imitations.

Je ne les réussissais qu'en m'appuyant sur mes capacités sportives, en utilisant les ressources de 20 ans de pratique du demi-fond ( 10 kms deux fois par semaine) conjuguée selon les années et les saisons avec de la natation, du vélo, du ski de fond ou de la boxe française. Ces postures ressemblaient à des postures de yoga mais elles étaient plutôt des performances physiques.
La lecture d'un certain nombre de livres, l'observation minutieuse de quelques photos prises pendant mes séances mais aussi la concentration aiguë sur la séance m'ont aidé à comprendre, à réaligner, à étirer et à étendre.

J'aime, dans le yoga, cette permanente remise en cause, cette nécessaire persévérance
Ce n'est pas parce qu'on a réussi une posture une fois qu'on est assuré (e) d'y parvenir à nouveau. Une séance réussie nécessite la pleine conscience, la contribution de chacun des muscles. 
C'est pourquoi une séance se traduit par de la sueur!


4 commentaires:

  1. Je ne connais rien au yoga mais,à propos de pleine conscience je suis tombée sur une jolie découverte à la médiathèque, un livre de Chade-Meng Tan "Connectez-vous à vous-même".
    Je vous souhaite de belles séances de yoga.
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi, éternel recommencement vers la perfection! j'adooore le yoga!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai repris le yoga depuis le mois d'Octobre (après une petite année de pratique il y a 10 ans) et meme si je ne commente pas tes articles sur le sujet, je suis toujours contente de les lire.
    Pour le moment je m'en tiens à mon cours hebdomadaire mais j'aimerais bien venir à une pratique quotidienne, alors je lis avec attention tes remarques et références.
    Merci.

    RépondreSupprimer