lundi 29 juillet 2013

Coursera, une révolution dans la formation...

Dans ma vie professionnelle, je m'occupe de formation sous toutes ses formes, de pédagogie et d'e-learning...
B., ami de 30 ans et unique lecteur masculin ( je pense?) de ce blog, m'a fait découvrir le MOC ( Massive Online Course) dont un des avatars est le site Coursera.
Le principe?
Les grandes universités anglo-saxonnes, lorsqu'une session s'ouvre, mettent en ligne les cours GRATUITEMENT. Il suffit de s'inscrire : on a ensuite accès aux cours et aux évaluations. Et à la fin, si on a bien travaillé ( comptez quand même 4-5 heures de boulot/semaine), on a un certificat.
C'est certainement une démonstration brillante et inquiètante d'impérialisme culturel mais c'est aussi une richesse et une ouverture infinie à portée de clics!
Pour l'instant, je suis noyée mais j'ai repéré, pour plus tard :

Quelqu'un a déjà essayé?

5 commentaires:

  1. Je me sens si loin de ce monde.......si loin.....

    RépondreSupprimer
  2. jamais essayé, mais ça fait polémique dans mon milieu... des cours gratuits, c'est très bien, mais où est la relation humaine, si importante dans l'enseignement ?? personnellement, je suis favorable au développement du e-learning, à condition qu'il soit encadré et que ce ne soit pas un prétexte pour baisser les effectifs d'encadrement... qui sont déjà catastrophiques, en tout cas dans l'université française !! mais j'irai faire un tour sur le site, par curiosité ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai fait pour des cours relativement scientifiques. Il y a pas mal de support sur un forum dédié (avec des "teaching assistants" qui peuvent aider) et des groupes de travail qui se retrouvent pour bosser.
    J'ai perdu la relation face à face, mais j'ai eu un cours par un enseignant de réputation mondiale, sur un sujet peu enseigné en France encore...

    J'ai été assez convaincu, mais "votre kilométrage peut varier" comme ils disent

    RépondreSupprimer
  4. Il y a au moins deux lecteurs masculins ;)

    RépondreSupprimer
  5. Alors ça, quelle surprise! Merci Jibé (et merci pour tes critiques de livre que je suis allée bouquiner!)

    RépondreSupprimer