vendredi 23 novembre 2012

De l'éducation des enfants - réflexions

Gautier a été meurtri par la maladie de Stanislas.
Pendant 26 mois, nous avons été contraints de le laisser pousser, de l’aimer fort mais de le laisser très souvent et sans perspective de durée à mes parents. De le lever jour ou nuit parce que son frère devait être hospitalisé en urgence. De ne pas pouvoir lui donner le cadre affectif et stable dont il avait besoin.
C’est aujourd’hui un petit garçon joyeux et plein de vie, sujet parfois à des colères spectaculaires. C’est un enfant hypersensible et très angoissé.
La simple vue de la valise que nous utilisions pour aller à l’hôpital le met en transe. Il se réveille plusieurs fois par nuit pour vérifier que son frère est là.
Nous l’avons emmené chez le psychiatre, chez l’ostéopathe. On a essayé aussi l’homéopathie et les huiles essentielles.
Nous nous sentons particulièrement démunis. Et aussi un peu coupables, il faut bien le dire.
Et puis le temps passé entre parenthèses, à l’hôpital, nous a permis de réfléchir à l’éducation que nous voulions pour nos enfants. A réfléchir à l’importance d’avoir des enfants épanouis plus que des enfants heureux.
J’avais beaucoup lu sur Montessori pendant ma première grossesse. J’avais été convaincue par cette pédagogie innovante.
Cette fois-ci, nous avons sauté le pas, Gautier est inscrit, pour la rentrée 2013, dans une école Montessori.
En attendant, nous allons mettre à profit les prochains mois pour déployer la méthode à la maison.
Vous êtes prêt(e)s à nous suivre dans cette aventure ?

10 commentaires:

  1. ha oui, moi ça m'intéresse beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. Pas facile en effet... La culpabilité est toujours là quand il ne faudrait pas. J'ai la chance d'avoir deux bonhommes en bonne santé, je ne peux donc qu'imaginer. Et pourtant je suis certaine que vous n'avez pas à culpabiliser.
    La méthode Montessori a l'air super. On devait mettre nos enfants dans une école de ce type mais il n'y a pas eu de place pour nous. Si tu ne connais pas ce blog, je te conseille d'aller voir chez Fairy's fabric qui en parle très bien.
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  3. Vous pouvez peut-être essayer l'EFT .... http://www.technique-eft.com/ il parait que les enfants en tirent très vite des bénéfices

    RépondreSupprimer
  4. Prête pour te suivre. Et avec intérêt même! J'ai moi même bénéficié d'une scolarité Montessori et je ne peux que la conseiller. Et j'espère bien pouvoir partager ton aventure lorsque nous aurons déménagé.

    RépondreSupprimer
  5. oh la la ça m'intéresse beaucoup !!!!!! je te suis avec grand intérêt !

    RépondreSupprimer
  6. Est-ce que tu va mettre tes garçons dans deux écoles différentes?
    C'est sur que la pédagogie Montessori est vraiment attirante mais est-ce que tu n'as pas peur de séparer tes fils ?
    Pour gérer les angoisses est-ce que tu as essayé le yoga ? Les enfants sont assez réceptifs et, à mes yeux, cela leur est très bénéfique. (je me sert du livre je découvre le yoga http://www.amazon.fr/Mon-premier-livre-yoga-audio/dp/2351811585/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1353763962&sr=8-1)

    RépondreSupprimer
  7. cela m'intéresse beaucoup car j'ai quasi toujours eu des échos négatifs (mère et beaux-parents dans l'éducation nationale, il faut dire...), sans connâitre personne qui ait vécu l'expérience de près.

    ah les questions en matière d'éducation...pas un jour sans que je ne remette en cause mes principes...


    et j'en profite poru dire que je suis preneuse de conseils en organisation, moi qui ai besoin de 10 heures de sommeil et peut passer des heures à ne rien faire (résultat, parfois 3 pannières de linge à plier, impossible de plannifier quoi que ce soit à plus de 15 jours etc.)

    quand est-ce qu'on se voit?!

    RépondreSupprimer
  8. Je suis vraiment très touchée en lisant ce billet !
    Tu fais vraiment le bon choix en allant vers cette pédagogie ; la maitresse de mon petit Rémy est dans la voie de Montessori
    J'espère vraiment que ça va aider ton petit Gautier, en tout cas dans le milieu scolaire ; reste à poursuivre ce travail à la maison comme tu le soulignes si bien !
    Je suis de tout coeur avec toi :)

    RépondreSupprimer