mardi 20 novembre 2012

Bouquinons #26

Je vous avais déja parlé de mon admiration pour Delphine de Vigan. Je réitère avec la lecture de Rien ne s'oppose à la nuit, un livre sur sa mère. C'est une lecture bouleversante, la quête d'une fille qui cherche pourquoi sa mère a déraillé, sans jugement mais sans indulgence non plus. Elle montre, comme dans tous ses autres livres, la part d'ombre que chacun d'entre nous porte. Un très beau livre!
 Refaire le monde est un livre gourmand, l'histoire d'une patissière new-yorkaise qui est embauchée par le Gouverneur du Nouveau Mexique sur la seule réputation de son gateau à la noix de coco. Le livre est divertissant mais pas gnan-gnan. La dilution du couple dans le quotidien y est finement analysée. J'ai beaucoup apprécié aussi les pages sur le 11 septembre ( une de mes cousines travaillait alors à Manhattan et nous avions longuement parlé de ce traumatisme). Je suis toujours étonné qu'il n'y est pas plus d'écrivains qui s'emparent de cette journée ( à part l'excellentissme Jonathan Safran Foer, bien sur, et Don De Lillo avec l'homme qui tombe) à moins que ces romans ne soient pas traduits?
Bref, si vous avez envie d'un livre sucré mais pas niais, suffisamment long pour tenir plusieurs heures en train, n'hésitez pas!
Howards end fût un de mes livres préférés quand j'étais en hypokhâgne. J'avais même lu l'intégrale des romans d'EM Forster et vu tous les films de James Ivory qui en sont tirés. Je recommande toujours les films pour celles qui auraient la chance de mettre la main dessus. Ce sont de pures merveilles de cinéma! J'ai en revanche trouvé le roman terriblement daté ( qui a dit chi**t?).  J'ai quand même beaucoup aimé l'oeuvre de sauvetage mis en oeuvre par les Schlegel pour dédommager un jeune homme qui a perdu son travail indirectement par leurs fautes.  C'est tout-à-fait acide! 
Une femme vertueuse est une heureuse surprise trouvée dans l'espace " minis-formats, emportez-moi dans le train" de ma bibliothèque municipale. Une femme, atteinte d'un cancer aux poumons au stade ultime, prépare à manger à son mari, pour 4 mois, pour qu'il ne se laisse pas dépérir. Tout en cuisinant, elle repense à sa vie. le récit est alterné avec les pensées de son mari. C'est excellent, concis et efficace!

8 commentaires:

  1. "Rien ne s'oppose à la nuit" me tentait déjà. Il faut que je le garde en tête quand on me demandera ce que je veux pour Noël !

    RépondreSupprimer
  2. Pareil, je remets "rien ne s'oppose à la nuit" dans ma liste d'envies !
    "La photographe" de Christophe Ferré est une jolie nouvelle qui se passe le 11 septembre, que j'avais lu avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. Merci....J'aime ta rubrique critique littéraire....

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup tes critiques livres. J'y pioche toujours de bonnes idées lectures. Grace à toi j'ai pu découvrir Delphine de Vigan et j'ai beaucoup aimé son livre sur le harcelement. Celui là me tente bien également.
    J'ai lu le Kaye Gibbons il y a longtemps et je l'avait beaucoup aimé également.

    RépondreSupprimer
  5. Merci de vos commentaires. Mes seules tentatives de discuter bouquins avec la bibliothécaire municipale se sont soldés par des échecs cuisants.
    Je note la Photographe

    RépondreSupprimer
  6. Merci de ces avis ! Je note le kaye gibbons, aux éditions Rivage poche, j'ai un faible pour Barbara Kingsolver... un été prodigue et une rivière sur la lune magnifique ! je lis beaucoup aussi (une 50aine de livres par an parfois plus en ce moment seulement 1 par semaine) mais il y a 1/3 de policiers (et je deviens difficile) 1/3 de science fiction et fantasy (idem je suis très difficile, j'aime Anne Mc Caffrey par exemple) et 1/3 de romans, je suis en train de lire la nostalgie de l'ange (et avant le chant de Dolores) tu les as peut-être lus ? Bon en ayant fait Hypokhâgne tu dois forcément cibler plus sérieux que moi ;)

    RépondreSupprimer
  7. J'avais bien aimé les 2 Barabra Lingsolver que tu cites. Je n'ai pas lu le chant de dolores (hop, dans ma liste). J'avais été bouleversée par la nostalgie de l'ange.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai adoré également le Vigan, comme bon nombre de ses livres. Et je viens de terminer "Louisa et Clem" de Julia Glass, superbe histoire de deux soeurs. Je viens d'acheter après avoir lu ce post une femme vertueuse. Merci.

    RépondreSupprimer