lundi 21 septembre 2015

Ma poubelle et moi - audit et défis (1)

J’ai récemment lu No Impact Man de Colin Beavan. Et Zéro déchet  de Béa Johnson. Effarant et motivant, je pense que je vous en reparlerai.
Ces lectures nous ont donné envie de faire un audit de nos poubelles.
Entasser ses poubelles hebdomadaires dans un coin afin de les étudier permet de se rendre compte du volume généré, qui est énorme. Et dire que nous nous pensions bons élèves !


L’audit de nos poubelles nous a appris :
*que nous faisions plus que remplir chaque semaine la poubelle de verre avec  les 7 pots de compote hebdomadaires (le gouter des garçons), les 4  bouteilles de jus de pomme, les 3 ou 4 pots de coulis de tomates, les pots de légumes divers et variés ( cela fait plusieurs mois que je privilégie les légumes en bocaux de verre par rapport aux boites de conserve)…
*que nous remplissions la poubelle de déchets recyclables avec beaucoup de paperasse, de courrier, d’emballages carton des biscuits, les briques alimentaires de lait, de crème, etc…
* qu’un bon tiers du volume produit finit au compost, au fond du jardin
* que la poubelle classique est pleine de plastique (sachets emballant les biscuits ou les galettes de riz/de maïs, les emballages des céréales, sacs divers alors que nous faisons la guerre à ceux-ci) et d’essuie-tout.

A la lumière de cette prise de conscience, nous avons résolu :
*De réduire les déchets «  verre » : je vais essayer de faire de la compote chaque week end et de la conditionner moi-même en bocaux. Et donc de les réutiliser au lieu de les jeter.
*De diminuer le volume de déchets recyclables : nous avons ouvert un coffre-fort  électronique pour y faire envoyer nos bulletins de salaire, nous avons demandé à la banque de cesser de nous envoyer des relevés.
Je vais essayer de faire du pain chaque jour pour limiter le volume de biscuits, de galettes de riz,…, consommé.
*Je vais essayer d’être encore plus rigoureuse et de jeter plus de choses au compost.
* tout le plastique contenu dans notre poubelle classique me déprime.
Les emballages de biscuits devraient diminuer avec la production de pain maison.
 Je pense appeler également le responsable du magasin bio que je fréquente pour qu’il renforce l’espace vrac et diffuse de plus grands contenants. Par exemple, nous consommons hebdomadairement plus d’un kilo de flocons d’avoine et je ne trouve que des paquets de 500g !
Je fais appel à votre créativité pour diminuer le nombre de pots de yaourt dans notre poubelle. Sauf que mes hommes n’aiment pas les yaourts maison. Sauf que si j’achète de grands pots, ils en consommeront plus.
Et puis, je crois que je vais essayer, au moins pour moi, les mouchoirs en  tissu.
Ni cotons démaquillants ni tampons recensés, j’ai cousu des rectangles de tissu pour me démaquiller et j’utilise depuis 2 ans une « mooncup ».

Qui est partant pour une opération «  ma poubelle et moi » ? Qui fait un audit et nous raconte ses bonnes résolutions ?

39 commentaires:

  1. Moi aussi ces montagnes de déchets me dépriment! Je veux bien essayer de participer à cette opération, ça me fera une occasion de réactiver mon blog en hibernation... on fait comment?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maya,
      Super!
      Tu pourrais commencer par un audit de poubelles et par prendre quelques bonnes résolutions. Puis tu pourrais partager tes découvertes et bonnes pratiques

      Supprimer
  2. Merci pour ce partage et ces idées !

    J'ai beaucoup évolué depuis ma lecture de Zéro Déchet l'année dernière: des cotons lavables, plus d'essuie-tout mais des "débarbouillettes" (achetées sur le site Les Tendances d'Emma), plus de papier alu ou sulfurisé mais une plaque en silicone et des tupperware, tous les produits de nettoyage remplacés par du vinaigre blanc, plus de coton-tiges mais un cure-oreilles acheté en pharmacie, un autocollant stop pub sur ma boîte aux lettres, des sacs en tissu pour le pain et les provisions... Prochain défi: passer aux mouchoirs en tissu et aux protège-slips lavables !

    Pour les yaourts, peut-être faut-il privilégier les pots en verre (matériau recyclable à l'infini) ou retenter les yaourts maison (dans des pots en verre qu'on réutilise à chaque fois en plus) ?
    Pour la compote/le jus de pommes/le lait voire la crème, je sais que certains producteurs en fournissent en pots en verre qu'ils récupèrent ensuite pour s'en servir à nouveau...

    Je suis ton blog avec intérêt et plaisir depuis des années, et ce thème me parle tout particulièrement ! Je guetterai donc tes idées et découvertes, ainsi que les changements dans votre maison ! N'hésite pas à partager avec nous les blogs, livres ou produits qui retiendront ton attention. :-)

    Merci et bravo ! Bonne continuation !
    Elisabeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ai bien sûr oublié les serviettes (ou "lingettes") en micro-fibre pour remplacer l'essuie-tout ! Ça se trouve en supermarché et c'est top, ça sert pour tout !

      Supprimer
    2. Elisabeth,
      Merci pour cette fournée d'idées.
      Je vais essayer le micro fibre...
      Nous aussi, nous sommes passés au vinaigre blanc/ bicarbonate/ pierre d'argile pour la maison.
      Je suis en train d'étudier le drive des champs pour trouver lait et crème venant des producteurs.
      A très bientôt
      Isabelle

      Supprimer
  3. J'ai adoré ces deux bouquins. J'y reviens souvent et ils m'ont permis d’évoluer dans ma consommation.
    Je suis TRES loin du zéro déchet.
    Comme toi, ma poubelle déborde de pots de yaourts, mais il n'y a rien a faire, ceux que je fais n'ont pas le même gout du tout.
    Je composte beaucoup.
    Mais, en fait, ma prise de conscience principale concerne l'acte d'achat. L'emballage ou le suremballage peux me conduire a ne pas acheter. Je suis en réflexion permanente pour éviter l'achat trop facile (faire avec ce que j'ai dejà).

    RépondreSupprimer
  4. j'ai lu il y a qq années le livre de béa
    gros complexe ensuite mais difficile à mettre en pratique notamment trouver des aliments au détail sans emballage chez moi
    autre point noir
    par ailleurs il me semble qu'elle a une garde robe minimaliste
    de mémoire 7 hauts 2 jupes une robe 2 pantalons 1 veste
    certes elle vit en Californie avec des écarts de température entre saisons moins importants mais il me semble que tu aimes les vêtements comme nous toutes
    as tu prévu de réduire ta garde robe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends : voila plusieurs semaines que j'essaie de convaincre le patron du magasin bio à coté de chez moi de renforcer son rayon vrac mais pour l'instant, il ne bouge pas. Il va falloir que j'aille chez le concurrent...
      J'ai réfléchi ma garde-robe : je n'achète plus de vêtements neufs depuis 2009 ( hors collants et sous-vetements). J'ai acheté quelques vétements de seconde main cette année parce que je ne pensais pas être capable de coudre des vestes de tailleur.
      Je suis en train de réduire ( de ne pas remplacer ) tout doucement le reste avec une contrainte forte liée à mon travail. Je travaille dans un milieu très formel d'un point de vue vestimentaire et il m'arrive souvent de représenter l'entreprise dans des situations officielles, ce qui me contraint à avoir une garde-robe plus étendue que ce dont j'ai strictement besoin!

      Supprimer
    2. par contre j'essaie d'appliquer le principe "quelque chose entre donc quelque chose sort"
      et l 'idée de cadeau plutôt sous forme d 'expérience que de bien matériel notamment au moment de Noël ( mes enfants étant nés en fin d'année ils accumulent en peu de temps cadeau d 'anniversaire et de noël
      je ne suis pas certaine que faire son pain soit rentable sur le plan écologique si on prend en compte notamment l énergie pour la cuisson de petites quantité et le temps passé
      par contre j'ai souhaité avoir une solution de repli en cas de panne d 'électricité de plus en plus fréquente en raison des tempêtes pour ne pas avoir froid
      donc meilleur isolation de la maison et un poêle à bois
      quand prévoit on une crise alimentaire en europe ?

      Supprimer
  5. Ici aussi on essaie de limiter nos déchets : on jette à peine un sac poubelle par semaine, et beaucoup de choses vont au compost (les mouchoirs en papier d'ailleurs, sont parfaits pour les vers !)
    Quant aux compotes, je viens de faire 1,5 kilos de compote pomme-vanille, que j'ai mis dans des pots à confiture, on en aura pour l'hiver ;)
    Je veux bien me lancer dans ce défi, mais commet on procède exactement ?
    Grosses bises et à bientôt j'espère ! (peut-être le 10 ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      Miam, la compote pommes- vanille!
      Peut-être qu'il faut commencer par faire un audit de vos poubelles, voir ce qui peut être réduit et se lancer.
      Bises à vous 3 ( nous ne sommes dispos ni le 10 ni le 17 mais sommes toujours très motivés pour vous rendre visite!!)

      Supprimer
  6. Alors, même avec des efforts et aussi beaucoup de lavables (couches, lingettes), il nous reste des couches pour les nuits (et les gastro...), les cotons-tiges (je n'arrive pas à faire sans), trop de plastiques et d'emballages aussi... Mais pour les yahourts, mon truc infaillible pour que toute la maisonnée les préfère à ceux du commerce : les faires différents : sucrés au miel, ou avec un coulis de mûres/framboises fraîches au fond (ne pas mettre les fruits crus, le yaourt tourne, mais juste un peu confites dans un minimum d'eau et bien sucrées, les petites récoltes ne permettant pas de faire des kilos de confitures, au thé matcha (pour les grands)...
    Pour les verres, même constat que toi, pas beaucoup de courage de faire des vraies conserves de fruits et légumes, et les sacs de congélation, ça ne vaut pas mieux... Je me suis toujours demandé pourquoi dans la plupart des pays du monde on pratique encore la consigne plutôt que de détruire les verres comme chez nous, ce qui coute beaucoup moins en énergie, en eau, etc.
    J'ai hâte d'avoir d'autres idées, merci !

    RépondreSupprimer
  7. chez nous, on fait un sac-poubelle (les plastiques) par quinzaine, plus le compost, plus le recyclable ... et franchement, je ne crois pas pouvoir faire mieux (on ne passera pas aux mouchoirs tissu parce que je trouve que même si les enfants en gaspillent une partie, le gain sanitaire est réel)... je fais ma compote moi-même depuis toujours (une super astuce au passage, qui te fait revoir différemment la "corvée" de compote : le pèle-pomme http://www.cdiscount.com/maison/r-pele+pomme.html#_his_) et une 2e astuce que tu as l'air de connaitre mais je reprécise ^^ : tu peux faire des conserves de compote sans stérilisation classique (conservation environ 6 mois voire plus) en la versant encore bouillante à ras bord dans des pots de confiture banals, aussitôt mis à l'envers.

    Pour les yaourts (depuis la naissance du 4e, c'était une évidence pour moi de passer aux faits maison pour ne pas remplir le frigo et la poubelle de pots, puisque je prend le lait UHT donc pas stocké au frais), je dirais comme Mélanie : essaye au début de les faire originaux. Au pire : que pour toi, mais tu vas vite voir les autres rappliquer pour t'en piquer ! Par ex avec du lemon curd au fond (recette super top !) ou en faisant infuser dans le lait toutes sortes de parfums : de la gousse de vanille à la tisane (pour enfants : tisanes de fruits) ; ou encore en mettant au fond du pot un biscuit (genre speculoos ou même madeleine) écrasé => texture grumeleuse certes mais gourmande aussi ! Une cuiller à café de cacao au fond du pot donne un yaourt "au chocolat" ... si tu veux d'autres recettes, j'en ai tout un livre !

    Pour le pain fait maison, quand je te lis "le faire chaque jour", tu me fais peur ! Quand vas-tu dormir ?!
    Nous on ne mange plus que du pain maison, mais j'en fait 3kg tous les 3 jours, ça se conserve tout à fait bien cette durée-là, et puis ça ne fait tourner le four qu'une fois pour une pleine fournée. Au pire tu peux congeler une partie de la fournée => s'équiper en moules ! (en verre pour éviter le tefal qui se raye et devient nocif)

    Dernier truc qui chez nous a peu à peu changé le volume de déchet (mais vous le faites déjà) : le circuit court => viande de boeuf achetée via la famille du voisin, légumes bio livrés en caisses chez la voisine qui fait le relais, miel acheté à la soeur de la collègue ...

    Pour ma part, j'ai appris peu à peu à ne pas avoir trop mauvaise conscience des derniers déchets que nous faisons car même si ça n'est pas parfait, il faut quand même réussir à concilier vie moderne et fait-maison, ça n'est pas du tout aussi "simple" que ça l'était quand les femmes ne bossaient pas à l'extérieur et n'avaient "que ça à faire" ... Et puis, passer mes temps libres au fourneaux, même si j'aime ça, si c'est pour ne jamais avoir une seconde l'esprit libre et ne plus être capable de juste me poser et écouter un de mes gamins me solliciter, à quoi bon ??
    L'écologie : oui ; y perdre dans sa relation aux autres : non !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souvenais bien en avoir parlé avec toi! Tu sais que j'ai rencontré récemment une prospectiviste ( très très réputée) qui prévoit des crises alimentaires à répétition et je me disais en moi-même ( je le sais depuis plusieurs années :papelhilo avait raison en rêvant d'être auto-suffisante ;-))
      Je vais tenter à nouveau les yaourts...
      Question de néophyte, le pain, tu le congèles cru ou cuit?
      Bises à toi
      Isabelle

      Supprimer
    2. je le congèle cuit, parce qu'ainsi il décongèle assez vite, mais je crois que la pâte crue aussi peut se congeler !
      et pour l'autosuffisance, j'en suis encore loin entre autre parce que le potager n'est pas très au point !!

      Supprimer
  8. Moi aussi ma poubelle me déprime. J'essaie de faire des efforts mais il reste certains déchets difficiles à éliminer et quelquefois il n'est pas facile de convaincre tous les membres de la famille !!!
    Mais je vais suivre avec intérêt ton expérience et pourquoi pas tenter de partager nos progrès, nos échecs...!!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai lu Johnson depuis un an environ. Grosse avancée sur les yaourts l'année dernière. Mais recul cette année, ma ferme locale ne fait plus de lait. Du coup faire des yaourts avec du lait industriel revient à déplacer le problème : plus de pots mais des emballages de lait... Là je sèche un peu.
    Pour les compotes, j'ai coupé la poire (enfin la pomme...) en deux : j'achète des gros pots et ils mangent dans des coupelles ou des pom'potes réutilisables pour les gouters nomades.
    Je fais les crèmes desserts, même si dans une moindre mesure j#ai le même souci que pour les yaourts.
    J'essaie d'avoir de la brioche pour au moins 3 goûters/7 et j'espère réussir à faire gateaux et biscuits pour le reste. c'est mon but de cette année. Pour le pain c'est maison et ca fonctionne mais ce n'est pas ca qui génère le plus de déchets.
    Coté compost, ca fonctionne, les enfants adhérent et du coup me rappelle même à l'ordre si j'oublie un peu.
    Coté féculents j'achète en vrac, sauf le riz qui m'amène régulièrement des mites...j'ai abdiqué. Mon magasin bio local fait des paquets de cérélaes de 3kg, ca marche bien. Et pour les céréales au choc' des petits qui ne sont vendues qu'en vrac (et les sachets sont petits) j'ai fini par commander comme eux le conditionnement 7kg... Il faut "juste" prévoir le stockage (et la mise à l'abri des mites).
    Je ne passe plus au pré-emballé fromages, viandes et charcuterie et ca fait gagner beaucoup au niveau barquettes d'emballages.
    Les légumes sont livrés chez le producteur local en grandes cagettes qu'on ramène la fois d'après.
    Reste les bouteilles de jus de fruits, souvent des briques même, on ne trouve pas le pamplemousse en bouteilles en verre. Là je sèche...
    Et enfin le papier, je n'ai pas trouvé (cherché ?) la place idéale pour le récipient dédié donc ca finit encore dans la poubelle générale, petit effort à faire là pour un résultat facile.
    Du coup, je vide le conteneur "emballages/cartons" et son homologue "verre" toutes les 2 semaines, en emmenant les enfants au rugby (associer le vidage des containers à un truc fixe m'aide à m'y tenir et donc à ne pas être "débordée".), La poubelle est une 50l et est vidée moins d'une fois par semaine... Beaucoup mieux qu'il y a un an.
    Et surtout, le mieux : les enfants adhèrent, pour eux ca devient la normalité, la base, l'évidence et ca c'est presque le plus important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent!
      Je vais essayer de tenir le même rythme que toi pour les gouters.
      j'achète la farine par sac de 5 kilos, ce qui n'est ni pratique ni anti-mites. Dans quoi, la conserves-tu?
      Bises

      Supprimer
    2. J'achète aussi la farine et autres céréales en sac de 5kg et je les transfère dans des bocaux en verre avec caoutchouc (récup, qui a déjà servi à une stérilisation), ça se conserve très bien et aucun problème de mite ou autres envahisseurs !!

      Supprimer
  10. Il faudrait trouver une étude comparant les impacts des courriers papiers et celle des e-mails, car ces derniers, bien que dématérialisés, utilisent malgré tout la puissance des grands processeurs pour l'envoi et le stockage des données en ligne. Nous ne pouvons pas mesurer, directement, de chez nous, notre impact lié à l'utilisation d'Internet (je ne parle même pas des ordinateurs en eux même, et de l'électronique en général et de ses composants !). Je n'ai pas de références ni d'articles à te donner car je ne les ai pas gardés. Mais je te propose une nouvelle piste de réflexion. Car parfois, en voulant bien faire, on pense qu'en faisant tout passer par la toile cela limite l'impact de l'Homme. Malheureusement, les choses ne sont pas si simples...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bravo pour ton effort Zero Dechet maison ! :)
      Maintenant que je viens de déménager, je peux en profiter pour changer quelques (mauvaises) habitudes et réduire un peu mes poubelles !

      Supprimer
    2. Je vais me renseigner plus avant de ce pas. Merci Cuxie pour cette réflexion super intéressante!

      Supprimer
    3. Bonjour Lathelize,
      Sur ce sujet, j'avais vu une émission édifiante sur Arte
      http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/internet-la-pollution-cachee,42065506.php
      Je ne sais pas si on peut encore y avoir accès.
      C'est terrifiant de voir que les Rocheuses ont été littéralement décapitées pour fournir l'énergie des data centers de Californie ...
      et que les dix milliards de courriels envoyés chaque heure demandent autant d'énergie que quatre mille allers-retours Paris-New York en avion !!

      bref, effectivement rien n'est simple

      Un grand merci pour votre blog inspirant ( mais aussi un peu décourageant j'avoue, je suis célibataire et je n'arrive pas à faire le quart de ce que vous faites !)

      Supprimer
  11. Ca fait quelques années que j'ai lu Colin Beavan dont le témoignage m'a plus plu que celui de Béa Jonhson. Effectivement c'est plus simple d'avoir une garde robe minimaliste en Californie ;)
    Juste quelques pistes : faire systématiquement en "gros". Je ne fais jamais des quantités simples, je double/triple toujours mes recettes. Mais je veille à varier souvent pour ne pas que les enfants se lassent des goûters.
    Je n'achète jamais de jus de fruits, ça n'a pas beaucoup d'intérêt alimentaire, plein de sucre et effectivement on jette le contenant.
    On fonctionne énormément en circuit court, mais ça fait 10 ans, du coup les enfants sont habitués, il n'y a pas de soucis. Chez nous la norme c'est de ne pas avoir de dessert, le dessert, c'est le we ! Et le matin c'est porridge ou pain maison.
    D'ailleurs les flocons d'avoine, la farine, le riz et le sucre sont achetés en sac de 5 kilos. Compote est faite puis mis dans des pots comme Papelilo.
    La seule chose que m'a vraiment apporté B. Johson c'est le "refuse", je travaille vraiment sur les enfants pour qu'ils arrêtent de ramasser tout plein de prospectus, pour ne pas qu'on ait à les jeter ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waou, je vais travailler également la question des circuits courts qui résoudraient un paquet de choses.
      Je te rejoins sur le livre de Bea Johnson, moi aussi, c'est le "refuse" qui m'a le plus apportée.

      Supprimer
  12. Justement je me suis sérieusement attaquée au problème cette année, et s'il me reste encore des améliorations à apporter j'ai tout de même réussi à faire baisser le niveau de mes poubelles.
    Je voue un culte à ma yaourtière, j'ai aussi une fromagère.... Par contre je ne vois pas comment faire aimer le goût à tes hommes. Tu utilises quels ferments ? ceux achetés en pharmacie sont assez mauvais je trouve. Je sais que beaucoup utilisent des yaourts du commerce en guise de ferment (enfin pour lancer la premiere fournée, puisque après cela on utilise les yaourts de ses propres fournées) mais de mon côté je préfère les ferments de la marque Alsa vendus en supermarché.
    Je les fais en géneral nature pour gagner du temps, et après j'ajoute ce que je veux dedans. Mon préféré : façon straciatella, en ajoutant simplement du chocolat noir réduit en morceaux.

    Avec l'arrivée du bébé, je me suis mise à chercher une solution pour les futurs petits pots. Les faire maison, ok, mais sans y passer des heures... On me conseillait d'´acheter un Baby Cook, mais le prix et surtout la contenance en sont ridicules. Je viens donc d'investir dans un Blender chauffant : c'est la même chose (on coupe grossièrement les fruits/légumes, on programme, ça cuit et mixe tout seul sans avoir besoin de surveiller), mais bien moins cher et surtout avec un bol de 1,75l, ce qui va me permettre de cuisiner des soupes/purées/compotes pour toute la famille (sans sel ni sucre pour le petit, je rajouterai du goût après cuisson pour son père et moi).

    Et comme Papelhilo, j'ai un pelle-pomme. Je mange beaucoup de compote de pomme maison et grâce à ce gadget ce n'est plus une corvée.

    Bébé oblige, je suis confrontée au problème des couches. Nous avons investi dans des lavables et je suis étonnée de constater que c'est beaucoup moins galère que prévu. Le seul vrai souci c'est l'étendage après lavage : ça en prend de la place !

    D'ici quelques temps, j'aimerais investir dans un déshydrateur : mon copain consomme beaucoup de chips et autres snacks, donc beaucoup d'emballages (et de sel, gras etc). Le problème c'est que je ne suis pas certaine qu'il aimera les chips maison déshydratés, et vu le prix d'un bon appareil c'est un peu risqué comme achat.
    Je vais peut être attendre que le petit soit en âge de grignoter et l'habituer dés le début aux chips de pommes etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @saki : pour les pots de bébé (avec 4 enfants, j'aurais pu en voir passer !) je n'ai quasi jamais utilisé de pots du commerce (que pour dépanner, soit très très rarement ... 1 fois par mois ?!) : je cuisais des "grandes" quantités à la cocotte minute, même parfois en empilant des couches de divers légumes ! (genre rondelles carottes dessous, et tranches de courgettes dessus) ça cuit vite et bien, un coup de mixer, dans des pots et au congélo !! idem petits cubes de viande/poisson congelés dans des moules à glaçons : juste la bonne quantité chaque jour à décongeler !

      Supprimer
    2. @Saki
      Je cuisinais un tout petit peu plus chaque soir pour pourvoir aux repas de mes garçons le lendemain. Tu maîtrises ainsi les additifs, conservateurs et autres allergènes.
      Tu me diras pour le déshydratateur, cela me tentait aussi mais il faut le stocker et je ne suis pas sure de m'en servir si souvent que cela.
      Bises à tous les 3

      Supprimer
    3. Je suis sûrement bête, mais : c'est quoi une fromagère ?

      Supprimer
  13. Paradoxalement, je vis dans un endroit sans recyclage de verre (Montréal) alors je choisi les emballages en plastique plat ou les briques plutôt que le verre. Pour les cartons, ils ne sont plus recyclés localement non plus alors je mets les quelques emballages kraft restant au compost. On a vraiment réduit la poubelle mais le recyclage deborde encore. Malheureusement cela ne fait pas une grande différence ici car une grande partie du recyclage va à l'enfouissement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est incroyable comme démarche de trier pour recycler et d'enfouir finalement...
      Bises

      Supprimer
    2. Ah oui alors. D'ailleurs, j'aimerais bien savoir comment se passe le recyclage de manière générale.

      Supprimer
    3. Bonjour, le verre n'est pas recyclé à Montréal ? Mais alors est-ce qu'il y a la consigne si on rapporte les bouteilles vides ?

      Supprimer
  14. Pas vraiment de solution miracle par ici (surtout que je ne suis pas du tout cuisinière...). Sauf pour les yogourts : on s'en passe. Nous sommes de gros consommateurs de fromages, alors pour les produits laitiers, ça suffit. Et puis si je donne des yogourts en dessert, les enfants ne mangent plus de fruits....

    RépondreSupprimer
  15. He bien je peux apporter ma pierre sur quelques points...un petit peu...

    pour les yaourts maison, le gout est différent selon le lait acheté. Si tu achètes du lait issu de vaches nourries à l'ensilage de mais, le gout est infect. Le lait issu de vache nourrit à l'herbe est délicieux et doux. J'ai moi même ce problème, l'autre jour je n'ai pas pu mangé ma semoule de riz car le lait avait un gout trop fort, (d'ensilage), trop acide et écoeurant...j'avais changé de fournisseur car cette agricultrice vendait son lait en vrac , on ramène sa bouteille...mais son lait est bof! Dommage.
    Je prend tout bêtement un yaourt (pot en verre, la laitière) pour faire mes yaourts. les yaourts sont plus fermes et j'ai toujours peur en utilisant un yaourt maison si le ferment a dérivé bactéries.
    Pour la farine...tu sauras bientot ou te fournir.
    J'ai vu ta question congélation du pain. Nous congelons le pain (au levain) le lendemain de la cuisson. car le jour de la cuisson, le pain travailles (il "respire" encore). Si tu achètes ou cuit du pain au levain une fois par semaine, il se conservera très bien. Un pain au levain de 1Kg se conserve chez nous une semaine! C'est ultra pratique.(tout ceci sans faire ma pub hein...;)
    Et si tu prends un sac à pain...pas de problème de sachet.
    Certains circuits courts proposent une large gamme de produits ( ex, chez nous, Saveurs et savoir qui va jusqu'au paillage de chanvre.) qui permettent de réduire, encore faut il accéder à l'AMAp ou le réseau qui fournit sans sachet d'emballage.
    Bien sur, pour les produits secs, cela dépend des fournisseurs et magasin bio qui pratiques le vrac. De nombreux producteurs font maintenant des haricots secs, lentilles, huiles, et autres produits de conservation.
    Concernant l'avoine, c'est quasi impossible de trouver en circuit court et en sachet plus important; L'avoine de floconnage se fait très peu par ici et les producteurs ne peuvent floconner chez eux, la machine est spéciale et couteuse...
    Il y a aussi le thé...ma biocoop s'est mise à proposer du vrac. Et puis maintenant nous n'avons que très peu de thé et infusion à la maison. Nous nous contentons de moins de choix, comme nous produisons aussi nos infusions. (y a pas plus rapide).
    Moins de déchets ça veut dire aussi réduire un peu ses placards en choix d'aliments j'ai l'impression.
    perso, je joue beaucoup du congélateur pour gérer les surplus du jardin; Je prépare les légumes à l'avance et congèle...les conserves viennent de mes beaux-parents...c'est facile!
    Je rebondis aussi sur le message de Cuxie. Je me suis aussi beaucoup interrogée sur le fait d'avoir ces relevés papiers ou virtuels sur internet. ...je suis restée au papier, car la consommation d'énergie des serveur me semble importante...mais je n'ai pas lu de comparaison à ce sujet. après, il y a l'effet simplicité (plus de papier à gérer, plus de place!).
    je repense au lait végétaux. un ami avait une extracteuse (le bon nom?) et il faisait lui même son lait de riz, d'amande....il achetait en vrac et c'est tout.
    Bref, un sujet à débattre encore!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je rebondis sur le point du congélo : excellent système ... quand ça marche ! j'habite en campagne => lignes électriques pas enterrées, et après qq bon coups de stress lors de coupures de courant longue durée, j'ai réalisé que le congélo était un plus ou moins bon moyen ... finalement fragile, toujours limite au niveau conso énergétique (si le congélo est à la cave, fraiche, ça va ; si on le met là où on en a besoin cad la cuisine, c'est pas top !) ... voilà pourquoi j'aime bien ne pas mettre tous mes oeufs dans le même panier et passer bcp par les conserves en bocaux ... même si on y perd en vitamines ...

      Supprimer
  16. J'ai commencé à travailler sur le sujet l'an dernier, en rentrant de deux mois en Tasmanie, enfin, j'ai commencé à bosser sur le sujet " manger moins de viande " ce qui m'a emmenée à " moins de déchets" et à " ne plus faire mes courses au supermarché (=gain de temps et moins prise de tête) "

    Ma situation est très differente de la tienne : je suis en thèse, je vis seule avec pas mal de temps le soir. Mon amoureux vient le week-end ou l'inverse.

    J'aime bien expérimenter sur mon mode de vie (alimentation, horaires, activités...) ce qui m'est facile ( = personne qui râle parce que mes premiers essais végétariens sont bof).

    Coté achats, j'achète quasiment tout dans ma rue et je vais faire un tour au bio toutes les trois-quatres semaines. J'y trouve notamment des petits gâteaux en vrac, enfin pas trop sucrés, ( dans le style figuaulu géant) délicieux mais chers que je prévois remplacer par des fait maison ( quand j'aurais accès un vrai four, le mien est nul)

    En terme de contenu des poubelles de cuisine, ce qui revient :
    - tout ce qui est épluchures, qui irait au compost si j'en avais un.
    - quelques sachets plastiques du bio ( pas d'haricots rouges ou blancs en vrac par exemple )
    - les sachets plastiques du pain tranché de ma boulangerie ( je pense passer au sac en tissu, ce qui me retient c'est le fait qu'il a tendance à trop sécher ...)
    - les papiers du fromager, recyclables et - parfois - ceux du boucher
    ( y a certainement plein d'autre trucs qui m'échappent, et il faut que je bosse sur le contenu de ma poubelle de bureau)

    J'ai quelques mouchoirs en tissus que j'utilise en temps normal mais ça ne suffit pas en cas de rhume.

    Coté verre, ce sont mes quelques bouteilles de bière qui m'embête : pour l'instant je récupère encore les bouteilles/bocaux en verre pour y stocker le sec.

    As-tu essayé de faire du fromage blanc maison et l'utiliser pour substituer une partie des yaourts du commerce ? C'est vraiment facile et le gout est assez similaire. ( bon, il reste le problème des emballages UHT)
    @Saki Coté déshydrateur, certains utilisent leur four à 40/50 °. ça peut te permettre de faire quelques essais avant d'investir.

    Merci pour cette discussion qui me fait réactiver ma réflexion et j'en profite pour te dire que j'apprécie beaucoup ton blog : tu es sacrément inspirante :)

    RépondreSupprimer
  17. J'aime vraiment beaucoup la tournure qu'est en train de prendre ce blog ! Pleins de belles et utiles réflexions en cours et à venir...

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    Habitant l'est de la France, nous recyclons le verre et le papier depuis plus de 35 ans et le plastique depuis très longtemps aussi. Ca me fait toujours un peut bizarre d'entendre des personnes dire qu'elles mettent le verre dans la poubelle. Attention, je ne juge pas, simplement, je ne l'ai jamais fait.. Nous avons, dans notre commune de 200 habitants, chacun notre "poubelle jaune" dans laquelle je mets le papier, le plastique, les boîtes de conserve en métal, les briques de lait et autre. Nous compostons tout ce qui peut l'être, y compris la litière du chat en particules de bois. Pour les légumes, nous utilisons en grande partie ceux que l'on fait pousser. Notre poubelle contient quand même beaucoup de plastiques type blister pour le jambon, ou autres suremballages. Nous faisons attention, mais il reste des imperfections. Pour le "tout lavable", couches et autres, il y a le souci de l'eau et de sa dépollution. Malgré tout, je ne connaissais pas les protège slips lavables et je crois que par souci de "radinnerie" :-), je me laisserais bien tenter. Enfin, nous faisons une partie de nos courses en Allemagne toute proche et là, nous rendons à la consigne les bouteilles de bière, les bouteilles en plastique lorsqu'elles ont été achetées là bas... Le système de vente des fruits et légumes dans le supermarché où l'on va est aussi plus intéressant qu'en France. Bref, je suis très intéressée par vos idées en matières de recyclage... A bientôt.
    Séverine.

    RépondreSupprimer