samedi 22 mars 2014

Bouquinons #47


 Ces dernières semaines, j'ai dévoré les livres d'une jeune écrivain irlandaise, Susan Fletcher, au style puissant.
Les reflets d'argent  se passent sur une île battue par les vagues. Il y a des passages inspirés ( ceux qui parlent de la puissance des éléments et des enfants battus qui deviennent parents violents), certains un peu mièvres.
Avis de tempête est l'histoire d'une jeune femme qui a toujours ignoré/détesté sa petite soeur et qui se trouve empêtrée dans la culpabilité lorsque celle-ci se retrouve dans le coma. Je n'ai pas été très convaincue par l'histoire de cette rivalité entre soeurs mais je l'ai beaucoup été par le récit de l'adolescente mutique qui choisit une pension éloignée et de se noyer dans le savoir.

On m'avait dit beaucoup de bien du vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et j'ai craqué autour de la page 300, lassée par tant de rebondissements. A un moment, j'ai perdu le fil et je n'ai plus réussi à le retrouver. Vous l'avez lu? Vous en avez pensé quoi?
Et enfin, pour m'aider à trouver des nouvelles pistes pour mon art journal, j'ai emprunté ce livre, Ecrire son journal de Marion Rollin. Très bien fait, il propose plein d'ateliers, des textes d'auteurs connus, des textes anonymes et incite à tenter de décrire son quotidien avec d'autres perspectives.

5 commentaires:

  1. Je ne connais pas Susan Fletcher. Je vais peut-être me laisser tenter. Pour le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, je l'ai lu aussi et je n'ai pas accroché non plus. Les épisodes abracadabrantesques se succèdent et il y a surenchère à chaque chapitre. Je l'ai fini, mais je ne le conseille pas. Dans un esprit délirant j'ai récemment découvert Arto Paasilinna que je trouve excellent (auteur finlandais aussi). En comparaison, j'ai trouvé que Jonas Jonasson s'inspirait de Paasilinna mais que le style et le récit étaient plus commercial. A très vite.

    RépondreSupprimer
  2. Oh ! J'ai adoré "Le Vieux qui ne Voulait pas..." De toute façon c'est abracadabrantesque, c'est le but. Je suis aide-soignante, et je n'ai jamais rencontré un seul centenaire dans cette forme là :)
    C'est une ode à nos petit vieux : pour nous rappeler qu'ils ont eu une vie avant d'être tout décrépis et usé (ils mériteraient plus de reconnaissances).

    RépondreSupprimer
  3. J'ai abandonné "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" Comme toi ! Pourtant c'est vrai que n'en ai entendu que du bien, mais je n'ai pas du tout accroché !! Tu me donnes envie de découvrir Susan Fletcher !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré le Vieux Qui ne Voulait Pas... je l'ai même offert tellement j'avais aimé, c'est juste une lecture divertissante, pour ce qui est des redites, répétitions et histoires labyrinthiques, Cent Ans de Solitude est nettement plus chaud! (lointain souvenir de mes lectures d'étudiante).

    RépondreSupprimer
  5. tiens, je viens de terminer un roman vraiment très fort, je ne sais pas si tu connais, mais tu pourrais aimer ... Le diner, d'Herman Koch ...

    RépondreSupprimer