Courir le monde - carnet de voyage au Canada


Il m'a fallu changer complétement de palette entre l'Islande et l'île de Vancouver, un éclaircissement majeur, de l'indigo vers un azur presque blanc. 

 

 

J'ai peint l'ensemble de ces pages directement sur site, profitant de la chaleur et du vent constant.






La Colombie Britannique, c'est :

  • c'est le goût sucré du jus de bleuet quand on croque dans la baie. Et les glaçons dans lesquels on croque ( les garçons sont restés stupéfaits devant les frigos américains qui produisent de la glace)
  • c'est le son des intonations si vives et dynamiques de l'anglais parlé ici, et le doux murmure des cèdres autour de la maison
  • c'est la sensation de la terrasse en bois sous nos pieds nus et la sensation de l'humus sous les semelles de mes baskets
  • c'est la vue de milliers de troncs, du jeu de la lumière si particulière dans la forêt ; c'est l'attaque des vagues sur les récifs de la côte ouest de l'île
  • c'est l'odeur iodée de cette île où la mer n'est jamais loin et l'odeur vivifiante de la rivière, mélange de vase et de grand air 

Cette fois-ci, le chapître de notre aventure estivale se clôt. Vous pouvez feuilleter mon carnet ici.
Rendez-vous très bientôt dans les Alpes!

Commentaires

Articles les plus consultés