vendredi 26 décembre 2014

Bouquinons #59

J'ai trouvé Une question d'age remarquable et...dérangeant. Il s'agit d'un témoignage sur l'adoption et plus largement sur l'amour filial et les difficultés de l'adolescence. Un couple d'universitaires parisiens décide d'adopter un enfant d'Amérique du Sud ( elle a 10 ans de plus que lui et a déjà une fille presque adolescente). S'ensuit un parcours du combattant pour obtenir l'agrément, des années de bonheur et une adolescence pour le moins chaotique. La descente aux enfers de ces parents, plein de bonne volonté et de bons sentiments, est glaçante. L'impuissance et le trop plein d'amour, l'amour et le désarroi : c'est un chouette livre, marquant et portant à réflexion.

Les roses de Guernesey m'a ramené sur les îles anglo-normandes, que nous avons tant apprécié cet été. C'est un roman agréable qui balaie l'histoire de l'occupation de ces îles pendant la seconde guerre mondiale.
On passe un bon moment.

J'ai beaucoup aimé Divan, qui comme son nom l'indique est le récit d'une psychanalyse. C'est un livre distancié et plein d'humour qui couvre 3 années de la vie d'une femme, mariée puis adultère puis divorcée.
C'est un livre positif et bienveillant, qui questionne l'identité féminine et les aspirations au bonheur, un livre dont le style pétillant m'a rappelé les beaux romans de Lucia Etxebarria. C'est un livre à offrir aux amies qui traversent des périodes de turbulence!

La bibliothécaire du rayon Jeunes Adultes m'a demandé de lire L'amour pirate, un roman qui se passe dans le Paris du début des années 1960. J'ai trouvé le style très daté, oscillant entre l'ampoulé et le prétentieux, comme si le livre a été effectivement écrit dans ces années là. Et l'histoire assez ennuyeuse également. Pour la description de ces années trouble, je recommande plutôt le cercle des incorrigibles optimistes.

 Je me suis lancée dans le roman de Bergen, grande saga norvégienne en 6 tomes. Le premier tome commence à l'aube du 1er janvier 1900 avec le meurtre d'un des notables de la ville. Il a beau être assez épais, on ne s'ennuie pas une seconde. J'ai aimé la description du Bergen du début du siècle, et de la sauvage et très rurale Norvège. J'ai analysé et émis des hypothèses sur le meurtrier du consul, j'ai suivi les travaux de modernisation de la ville et l'arrivée du tramway...
A recommander aux amateurs de littérature scandinave.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire