lundi 8 décembre 2014

Beautiful France # 4 : one year with a foreign student/un an avec un étudiant étranger : us et...costumes

Stanislas, depuis qu'il a passé le stade "débardeur- perfusion-casquette", est un garçon soucieux de son apparence vestimentaire : il aime que les couleurs s'accordent et que les vêtements tombent bien, traque la moindre tâche et change volontiers de tenue au cours de la journée. Alors forcément, il regarde d'un œil  intéressé la garde-robe de Kuan-Yin.


Kuan-Yin, comme Rintaro avant lui, a une garde-robe fort exotique pour nos yeux occidentaux : il affectionne les slims 7/8, les leggings trop courts et légèrement sarouel,  les tee-shirts flammés près du corps et les gilets fins.
Après recherche sur Pinterest, je pense pouvoir dire qu'il suit de près la mode coréenne et notamment la mode des K-drama ( le bollywood version Séoul).
Mais au quotidien, le grand maître du linge qu'est Amaury en perd son latin.
Les gilets de Kuan-Yin finissent dans ma penderie ( ooh, yes, ils sont en cachemire!), ses leggings dans le tiroir de Stanislas...


Cette mode éminemment androgyne suscite chez moi une tornade de questions, notamment sur la question du genre et de la virilité.
Kuan Yin est en effet parfaitement glabre et prend le plus grand soin de son teint, qu'il tient à maintenir le plus pâle possible.
Je garderai pour moi mes questions puisque le garçon en question est du genre peu causant.

Par contre, si l'une d'entre vous a un avis éclairé sur ces grandes interrogations, qu'elle commente!
Merci!

9 commentaires:

  1. Ah horreur, je viens de taper un long commentaire qui vient de se perdre dans les méandres des commentaires de blogs égarés....
    Je te disais donc qu'à Hong Kong, je les appelait les "stylish chinese", et que je me faisait toujours couper les cheveux par un stylish chinese, car c'était la garantie d'une coupe réussie! Qui de mieux pour nous couper les cheveux que quelqu'un qui se soucie de son apparence?
    Je pense (et ce n'est que mon analyse) qu'à force de trop ressembler à son voisin (mêmes yeux et mêmes cheveux), les asiatiques veulent se démarquer et ont des tenues vestimentaires et des coupes de cheveux plus originales que par chez nous! L'autre jour, au travail, un de mes collègues avait une chemise à carreaux et on lui a dit "oh t'es un bûcheron aujourd'hui??", ce type de réflexion n'aurait jamais eu lieu à Hong Kong.
    Il y avait pas mal d'expats qui les critiquaient en disant que c'était "moche". Personnellement, je ne vois pas pourquoi les habits originaux, la mode, les chaussures extraordinaires, et les coupes qui nécessitent un brushing minutieux seraient réservées aux femmes (et aux gays!). Si les hommes veulent en profiter, et aussi se plier aux contraintes que ça implique, libre à eux!
    Il faut dire que les Hongkongais prennent les défilés des diverses fashion week très au sérieux. Voire même au premier degré. Il n'est donc pas du tout inusuel de croiser quelqu'un dans la rue habillé de manière similaire.
    Moi j'aime bien, et j'avoue que ça me manque un peu de ne plus pouvoir observer les tenues excentriques, mais tellement stylées, des hongkongais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement cela!
      Cela dit, en croisant son copain coréen, je pense pouvoir dire qu'ils étaient habillés de manière similaires , à moins que la subtilité des différences m'ait échappée!

      Supprimer
  2. moi aussi je trouve ça très chouette toute manifestation ... non d'originalité (on ne l'est jamais vraiment !) surtout si ce que tu décris correspond à une véritable mode ... mais disons de différence ! Je trouve que l'oeil s'éduque et s'enrichit de ce que dans un premier jet il rejetait : on découvre des harmonies, du sens, là où on ne voyait que du "n'importe quoi" ... et au final, on se rend compte qu'on évolue soi-même dans son apparence ... ça peut être une course pour ressembler à une image rêvée, ça peut aussi être une preuve de souplesse, d'adaptation, d'ouverture ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est rigolo parce que je pense effectivement que la constitution de sa valise unique, aussi grosse soit-elle, a demandé des semaines de travail et de réflexion, qu'il a tout combiné avant d'empaqueter...

      Supprimer
  3. Je ne peux vraiment pas du tout t'éclairer en matière de mode...
    Tout ce que je sais, c'est que dans plusieurs pays d'Asie (j'ai des amis au Japon et au Cambodge, pour le reste, je connais moins...), le teint pâle est à la mode comme il l'était autrefois chez nous (autant que l'est le bronzage ici actuellement...)
    Les japonaises portent énormément d'ombrelles, "gants à manches longues", chapeaux à très larges bords, collants blancs fins même en été...
    Ma belle-sœur, cambodgienne, fuit plutôt le plein soleil, se baigne volontiers en T.shirt... Avoir le teint hâlé est synonyme de vie au plein air, dans les champs... le teint blanc citadin et moderne est beaucoup plus chic, les jolies filles ne doivent surtout pas être bronzées, tout comme on ne doit pas ressembler à un "cachet d'aspirine" ici...
    Mélanie

    RépondreSupprimer
  4. Je ne peux pas t'éclairer non plus, il est à mon sens toujours difficile de démêler ce qui est "suivi de la mode" et choix vraiment personnels et ce, quelque soit la culture et le continent...

    RépondreSupprimer
  5. Ce que tu décris me fait penser à une mode japonaise actuelle, celle des bishonen, dont on voit la forte influence dans la pop japonaise. Il me semble que la musique pop coréenne est assez proche, pour les looks du moins, de celle japonaise : les "boys bands" coréens sont très jeunes, androgynes, le teint pâle et les cheveux savamment coiffés, tout comme les groupes japonais. Ton hôte suit sans doute cette mode.
    Je te renvoie à l'article de wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bish%C5%8Dnen
    Vanessa

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de remonter ton blog et lu cet article, suite à celui des difficultés conjuguées, culture + ado connecté... (j'y reviendrais sur ledit article), mais pour faire les boutiques avec Sacha (12 ans passés), mon grand qui est du genre soucieux de son apparence, je constate que les formes des pantalons évoluent aussi chez nous. les slims sont de plus en plus présents chez les garçons, et les pantalons en toile forme moitié jodhpurs moitié slim aussi, avec un effet sarrouel en plus (port de ceinture obligatoire, pour ne pas que l'on voie trop le caleçon (choisi aussi avec soin). Mon loulou a choisi un pantalon comme ça avec un pull en lainage très fin, et a été classé avec cette tenue comme le "mieux habillé" par ses copines !! Les modes masculines changent pas mal je le constate aux coupes et vu ce que tu dis, chez nous c'est encore relativement peu le cas !

    RépondreSupprimer