mardi 15 juillet 2014

Une touche de rouge - la robe de Castille

Vous vous souvenez de mes petites cousines parties s'installer au Ghana? Elles sont de retour en France pour la trêve estivale...et pour baptiser leur petit frère.
Pour cette journée très spéciale, elles voulaient des robes blanches pour être au diapason de leur petit frère.


On commence par la jolie Castille qui voulait une robe de jeune fille, qui mette en valeur ses jambes de gazelle et efface les rondeurs de la puberté. 
Il me restait justement quelques mètres de cotonnade blanche ( celle que Maman avait achetée et cousue pour faire de gigantesques rideaux qui dissimulaient les murs lépreux de la chapelle, lors du mariage de mon frère).



J'ai opté pour la robe 5920 de Lekala que j'ai beaucoup modifiée :
D'abord j'ai enlevé les plis d'en bas.
Ensuite j'ai dessiné une encolure djellaba et une ouverture en goutte d'eau dans le dos.
J'ai remplacé la parmenture par un biais rouge à petites fleurs.
J'ai souligné en les brodant de rouge les 4 pinces du dos et les 6 pinces de devant et ai fait la même chose pour l'ourlet.




Et là, j'ai eu comme un doute : pour des rideaux, le tissu était parfait mais pour une robe, n'allait-il pas se révéler transparent? En réalité, l'ampleur de la robe est compatible avec le tissu! Et ce modèle est intéressant ; je le referai probablement pour moi.


Et le jour J, portée par Iris:


Quelques indices pour les robes suivantes:
- Iris voulait une robe romantique 
-et Ludivine, la robe de Violetta (de qui?!de Violetta!)

2 commentaires:

  1. J'aime bcq cette petite robe avec ses jolis détails !!! Mais je crois que la prochaine fois que tu couds pour ta nièce, il va falloir que tu rajoutes des pinces poitrine ! ;-)

    RépondreSupprimer