mercredi 10 avril 2013

Le mercredi

Je ne travaille le mercredi. Cela n’a pas été sans heurts ni rumeurs. Mais voilà, je ne travaille plus le mercredi.
Il y a eu les temps où j’ai eu du mal à l’envisager. Parce que je me suis toujours vue travailler. Parce que j’aime mon métier. Parce qu'avoir un poste de direction offre bien des libertés et permet de concrétiser ses idées. Parce que j’ai longtemps été la première de la classe. Parce je savais que le 4/5ème me mettrait sur la touche.
Il y a eu les temps où j’ai pleuré le matin très tôt en partant en déplacement, où j’ai pleuré les fins de semaine en rentrant fort tard et en découvrant les enfants endormis ou indifférents. Les moments où je me suis sentie tiraillée, triste et coupable de ne pas être avec mes petits. Les moments où ils ont fait des progrès fulgurants en quelques jours et où je n’ai pas été là pour les voir. Les moments où j’ai rêvé de tout envoyer promener. Les moments où je pensais à mes dessins ou à la couture dans des endroits inadéquats.
Et puis j’ai beaucoup réfléchi, j’ai discuté avec Amaury, j’ai beaucoup lu aussi. Et j’ai décidé que ne pas travailler le mercredi était important pour moi. Et que cela valait toutes les moqueries, les mesquineries, les piques et les représailles que cela ne manquerait pas d’entraîner.
Voilà, je ne travaille plus le mercredi.

15 commentaires:

  1. Félicitations. Je trouve ça courageux de savoir écouter son cœur et de savoir où se trouve ses valeurs. Et c'est super d'avoir l'opportunité de le faire. On attend plein de belles publications du coup ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai sauté le pas il y a 3 ans et je ne regrette pas. C'est un grand bonheur de profiter de ses enfants, d'être avec eux dans le quotidien, de les accompagner aux activités ou tout simplement de faire des balades avec eux. Profite et ne tiens pas compte des piques, nous avons chacun nos priorités, il faut juste savoir ce que l'on veut. Bises de nous 4 à vous 4.

    RépondreSupprimer
  3. je te souhaite plein de bonheurs-du-mercredi qui compenseront les remarques désobligeantes (que j'espère peu nombreuses !)

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve que tu as bien fait, et f*** les gens qui ne seront pas contents! Le plus important, c'est toi et ta famille ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bravo, cela n'a pas du être un choix facile! Moi aussi j'ai mes mercredis depuis la naissance de ma fille et je dois dire que les fins de semaines ou certains matin auraient été comme les tiens sans cela! Pas toujours évident de faire ses choix pour une femme!
    On a gagné en qualité de vie et voir les enfants grandir quelle joie (bon certains mercredis, tu auras envie de reprendre à temps complet!! Mais ça c'est la joie d'avoir des enfants!)! Profites en bien!
    et les piques proviennent des gens qui n'ont pas réussi a faire ce choix!! C'est tellement facile de faire culpabiliser! Il faut passer au dessus même si certains jours cela ne sera pas évident!

    RépondreSupprimer
  6. profite !!!!! je suis à 80% depuis 3 ans et demi et à chaque demande c'est une lutte car ce n'est soi-disant pas compatible avec un poste de directrice-adjointe ! et cela fait 3 ans et demi que je leur prouve le contraire et quel bonheur !!!! même si des fois je m'énerve, je râle, je crie après les enfants, la plupart du temps je savoure cette décision... quel bonheur de voir grandir ses enfants... je me sens beaucoup plus zen à la maison et beaucoup plus performante au boulot du coup ! pourvu que ça dure... alors Isabelle, profite et savoure et envoie balader les grincheux et les jaloux !

    RépondreSupprimer
  7. Et tu as raison !
    Dans l'entreprise où je travaille actuellement beaucoup de mamans mais aussi de papas (mon chef notamment) ont leur mercredi pour s'occuper de leur petite famille et personne ne trouve à redire, pas de réflexions, et les équipes se sont organisées intelligemment.

    RépondreSupprimer
  8. C'est chouette, tu dois passer de super mercredi et tes enfants aussi. Les semaines sont plus courtes et motivantes avec une petite coupure et bien sûr du temps pour tes enfants mais aussi pour toi et chez toi.

    RépondreSupprimer
  9. Bravo!! Je suis à temps partiel depuis maintenant 6 ans. C'est un confort sans pareil.
    J'ai la chance de travailler dans une entreprise où le temps partiel n'est pas trop mal vu, je n'ai pas eu à batailler pour l'obtenir. Les deux bémols: ma charge de travail n'a pratiquement pas baissée je fais en 80% quasiment 100% de mon poste pour 80% de salaire; et certains collègues ne se gênent pas pour me dire chaque mardi "ah bon tu n'es pas là demain", à programmer systématiquement les réunions importantes le mercredi.
    Mais le bonheur de passer un peu plus de temps avec mes enfants vaut largement ces désagréments.
    Je vous souhaite à tous les 3 de très chouettes mercredis.

    RépondreSupprimer
  10. Oui, toujours compliqué ce choix maman-carrière. Mon 80% de congé parental s'est mal passé et est mal passé auprès de mes collègues. Et pourtant, enfants et moi y trouvions notre compte. C'est parfois usant de devoir toujours faire des compromis et des choix...
    Chouette pour toi, je suis convaincue que tu as fait le bon choix, profites en bien encore !

    RépondreSupprimer
  11. Hi, hi, moi non plus, depui un peu plus d'un mois, je ne travaille plus le mercredi !!! Alors même si depuis, je dois faire le boulot d'une semaine en seulement 4 jours, je suis ravie. Je peux aller au marché, ressortir de vieilles créations en cours de la poussière, j'apprends la couture et je monte même un blog pour fêter ça !
    Du temps pour soi, le plus grand luxe aujourd'hui...
    Profites-en bien !

    RépondreSupprimer
  12. depuis longtemps je ne travaille plus le mercredi, et même si je n'avais pas les enfants, je prendrai encore mes mercredis. Pourquoi ne voir la vie qu'à l'aune d'un travail professionel qui parfois nous épuise et ne nous rend pas forcément le 10è de ce qu'on lui donne ?? Combien de personne autour de moi donnent, donnent et donnent encore et ne reçoivent rien d'autre que des burn-out à être arrêtés pour se rendre compte qu'aujourd'hui, le travail ce n'est plus comme avant. La société change, on ne met plus toutes nos billes dans une carrière. On développe notre créativité ailleurs. Ma condition imposée de maman solo avec des enfants en résidence principale (et le déménagement loin de leur papa) m'a mise de fait sur la touche. je ne pouvais plus me déplacer, car qui allait amener mes enfants à l'école si je prenais un train à 6h le matin, ou s'occuperait d'eux ? je n'avais personne. J'ai développé d'autres choses, différemment à côté, et finalement j'ai un équilibre professionel différent de celui que j'imaginais !! Un métier de bureau et une auto entreprise :) je m'éclate et ne mets pas toutes mes billes au même endroit, et mes enfants me voient plus, tout le monde est heureux :)

    RépondreSupprimer
  13. merci pour vos chouettes témoignages. En vous lisant, je me dis que nous avons encore quelques combats à mener...

    RépondreSupprimer
  14. C'est un très beau post, tu mets le doigt sur cet équilibre si difficile à trouver entre vie pro et vie perso...je pense que tu ne le regretteras pas, alors profite !!

    RépondreSupprimer
  15. J'ai un chef que je retrouve régulièrement dans mon parcours pro, un chef à qui la vie a douloureusement appris ce que les enfants sont dans nos chairs, un chef qui considère que seul le résultat compte, pas le temps qu'il faut pour l'attendre.... Peut être as tu aussi un tel chef ? Perso, dans le même genre, je suis passée récemment à 100% de travail à la maison, avec la possibilité désormais de déjeuner avec mes petits, de calquer mon emploi du temps au leur, sans que mon travail n'en patisse, avec un déplacement parisien d'une journée de temps en temps...combien je te comprends ! Cette impression d'être partagée, de devoir faire des choix...et au final ? Je t'embrasse bien fort !

    RépondreSupprimer