jeudi 25 avril 2013

bouquinons #33

J'en avais beaucoup entendu parler, du totalement conquis au parfaitement abscons, mais rien de tiède ou de mitigé. J'ai beaucoup aimé L'embellie, ce roman plein d'inventions réjouissantes et farfelues, ce voyage en voiture sur une route circulaire, le petit coté absurde, l'omniprésence de la nature et de la pluie mais aussi l'immense affection de la narratrice pour son petit compagnon. Et aussi l'analyse un peu grinçante mais assez tendre finalement des rapports amoureux.
Une mention spéciale pour la scène hilarante du fermier qui sort avec un tabouret, suivi de sa femme ...

Vous pouvez lire un résumé ici : http://www.decitre.fr/livres/l-embellie-9782843045899.html
La nuit des calligraphes est une très jolie découverte qui nous transporte en Turquie entre 1930 et 1980.
J'ai été envoûtée par le récit du travail du calligraphe, qui donne une envie irrépressible de tailler un calame et de s'y mettre. On est à Beylerbey, entre Europe et Orient, entre deux mondes aussi, la Turquie traditionnelle menée par l'Islam et la Turquie moderne et laïque, qui fait table rase de ses traditions.
Il est aussi question d'héritage spirituel.
Et j'ai été séduite par le procédé narratif, assez inhabituel, et très convaincant.

Vous avez un aperçu ici : http://www.decitre.fr/livres/la-nuit-des-calligraphes-9782253114307.html
Moi, j'aime bien les "campus novels", un genre très anglo-saxons et souvent assez intellos. J'ai un avis mitigé sur celui-ci, Le roman du mariage, écrit par l'auteur de Virgin suicides. D'un coté, j'ai bien aimé la description de Leonard et de la manière dont la maniaco-dépression l'aspire. J'ai bien aimé l'analyse des sentiments de Charlotte qui se sent valorisée par le fait d'être la seule personne à pouvoir l'aider. J'ai moins aimé le triangle amoureux et la longueur/langueur de l'histoire en général.

Avant de vous lancer ( ou pas), vous pouvez lire un résumé ici :http://www.decitre.fr/livres/le-roman-du-mariage-9782879299860.html
Je n'avais pas encore lu celui-ci, Battement d'ailes, et je me suis régalée. 
J'aime la sécheresse et la concision du style de Milena Agus. J'ai aimé la démesure du comportement de madame et son obstination à garder son pays vierge de l'invasion touristique. J'ai adoré le récit de ses vêtements cousus dans des rideaux, dans des nappes, et la vision naïve de la narratrice sur les amants de Madame. Bref si vous ne l'avez pas lu, n'hésitez plus!

Le cas échéant, vous pouvez lire la quatrième de couverture ici :  http://www.decitre.fr/livres/battement-d-ailes-9782253129677.html
Et pour finir un ouvrage de Boris Cyrulnik, dont le travail sur la résilience m'interpelle, m'intéresse, me parle.
Je trouve le titre exceptionnellement bien trouvé. j'ai trouvé le contenu un peu fouilli mais globalement intéressant et notamment la question du regard de l'autre sur sa propre situation. Et comment celui-ci, le plus souvent sans arrière-pensée, peut-être pourtant salvateur ou totalement destructeur...

Un petit résumé ici : http://www.decitre.fr/livres/parler-d-amour-au-bord-du-gouffre-9782738115560.html 

3 commentaires:

  1. merci pour tes partages sur les lectures, j'en parle avec la responsable de ma médiathèque, parfois je les lis, d'autres fois non. Mais merci.

    RépondreSupprimer
  2. je fais moi aussi un petit bilan lecture par moi, j'aime bien...
    J'ai lu l'embellie le moi dernier et je suis dans la catégorie de ceux qui n'ont pas aimé! Je n'avais pas aimé Rosa Candida...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aimé l'Embellie (comme Rosa Candida) et je suis une fan de Milena Agus dont j'ai dévoré tous les livres traduits en français!!!

    RépondreSupprimer