dimanche 12 août 2012

Table de fête #1

Confinés dans une chambre d'hôpital, privés de visites et de sorties, on a construit des chateaux en espagne, on a dressé des listes de tous les pays qu'on visiterait, on s'est promis de mettre de la magie dans la vie ordinaire et de fêter tout ce qui pouvait l'être.
Pour une soirée, presque impromptue avec des amis d'enfance désormais voisins, j'ai dressé cette table dans le jardin :

 - La nappe est un tissu imprimé de fougères offert par ma belle-mère;
- les assiettes en porcelaine blanche liserées d'or viennent des Puces de Lyon,
-  les verres viennent d'Ikea. J'ai découpé des papillons dans une de mes aquarelles ratée et je l'ai mis dans les verres
- l'argenterie est un héritage de nos grand-mères
- la carafe vient de Biot. J'avais mis de la menthe dans l'eau
- les bouquets sont faits avec les herbes folles du jardin
- les pommes de pin sont la touche des garçons...
Et ce soir là, il y eut, entre la balançoire et l'apparition de Buzz l'éclair, des tomates rôties au basilic et à la mozzarella; une salade de lentilles et d'aubergines avec une sauce yaourt-sésame et une terrine de pêches à l'amnde.

3 commentaires:

  1. J'aime cette légèreté et cette poésie.

    RépondreSupprimer
  2. savourer l'instant...
    Embellir le quotidien

    RépondreSupprimer
  3. "Fêter tout ce qui peut l'être"...cette phrase me touche profondément...

    RépondreSupprimer