Notre baie de Somme secrète - opération nettoyage


 Il n'est pas de sortie sans que nous prenions un ou deux sacs de 100l pour ramasser les déchets trouvés sur notre chemin. L'hiver , entre tempêtes et grandes marées, couplé avec de grands travaux d'aménagement du front de mer menés au Crotoy, a amené une vraie dégradation de l'état de la baie.

 

 

Avant de nous découvrir l'opération lancée par la Région, nous avions dépensé beaucoup d'énergie pour organiser un nettoyage, rebondissant de services en services, de mairie en communautés de commune, de département et sociétés de chasse.
Nous avons même distribué tout un après-midi des sacs sur la plage pour inciter chacun à ramasser ce qu'il trouvait. Ca avait bien marché d'ailleurs et nous avions rencontré plein de personnes enthousiastes.

La Région hauts de France a développé une superbe initiative permettant à chacun d'organiser une opération de nettoyage. Avec des réunions de proximité, elle accompagne la préparation et met à disposition un kit de communication, des gants, des gilets…Et assure la logistique.

Bref, nous étions au rendez-vous samedi 17 mars. Par - 5 degrés. Arrosés par de périodiques averses de neige et de grêle. Et affrontant une bise redoutable.


Participer à une telle collecte, c'est un véritable électrochoc : on se rend compte concrètement de la quantité absolument incroyable de plastiques charriée par la mer, on mesure l'insoluble problème des microparticules de plastique impossible à nettoyer, mêlées au sable fin, collées aux oyats, aux salicornes, celui du polystyrène qui se délite quand on s'en saisit…
A la 200eme bouteille d'eau minérale, on a envie de renvoyer une palette aux distributeurs.
A la 300eme brosse à dents, aux 500eme cotons tiges et je ne décompte pas les couches, serviettes hygiéniques, on ne peut que décider d'agir.


Maintenant que nous vous avons angoissé, souhaitez-vous un recensement d'articles pour se lancer dans une démarche zéro déchet?

Commentaires

  1. je n'ai pas participé à une journée comme ca... mais je suis bien convaincue de la nécessité d'une part de telles opérations et surtout d'autres part de revoir complètmenet notre rapport á la consommation et aux déchets...

    RépondreSupprimer
  2. la question que je me pose concernant ces déchets : ils ne peuvent pas tous avoir été jetés dans la nature par des personnes malveillantes (on ne se balade pas avec brosses à dents et cotons tiges dehors en permanence, quand même !) mais ça veut donc dire que le système de collecte comporte des pertes (sacs poubelles déchirés au bord des propriétés + problèmes ou négligence dans le traitement des ordures, par ailleurs trop nombreuses, on est bien d'accord). Du coup, le ramassage par qq individus de bonne volonté comme vous, ne pourra pas suffire ! Ce sont vraisemblablement les collectivités qui ont un problème, non ? La collecte et le traitement sont à revoir. Je ne dis pas ainsi que l'individu doit se dessaisir du problème, juste qu'il faut sûrement agir à un autre niveau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il s'agit de déchets déposés par la marée. De mon point de vue, il y a un problème de collecte et de destruction des ordures et il y a aussi un énorme sujet de sensibilisation des "utilisateurs" de la Manche ( marins, pêcheurs, cargos en tous genres) pour qu'ils arrêtent de jeter leurs ordures par dessus bord!

      Supprimer
  3. Une belle action... parce que malheureusement, la nature - même la plus belle - n'est pas épargnée par notre manque d'éducation. J'adore la Baie de Somme et j'y vais dès que je le peux... je connais bien la région de Saint-Valéry et Le Hourdel... et je me désespère d'y voir des morceaux de pneus, de bouteilles, de lingettes (de promeneurs "nature" oO) abandonnées, de déchets d'emballages alimentaires une fois le pique-nique terminé... Chaque matin, la collecte reprend... et chaque soir, le constat est le même entre la marée qui nous apporte ce qui a été jeté et les "abandons" de promeneurs, les balles des chasseurs-braconneurs du soir... on ne sait parfois où donner du regard pour nettoyer.
    C'est pourtant si simple de mettre ses déchets dans un petit sac et ensuite dans le sac à dos avant de trouver une poubelle plus loin.
    J'aime venir sur ton site... comme un petit air iodé... et des rappels de mes vacances. J'aime bien te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci amie du club des amoureux de la baie de Somme!

      Supprimer
  4. Belle initiative . Vivant au bord de l'océan le constat est le même. Je dirais que les plaisanciers ont aussi une part de responsabilité dans ces déchets échoués . Et ces déchets peuvent parcourir des kms avant d'arriver sur les côtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question de l'éducation est essentielle!

      Supprimer
  5. Je tiens à préciser que cette initiative de nettoyage de la nature a débuté en 2011-2012, si ma mémoire est bonne, par la fédération des chasseurs de la Somme en constatant que les territoires qu'ils connaissent parfaitement, gèrent et entretiennent quotidemment se dégradaient. A l'époque l'opération s'appelait Somme propre.
    La région des hauts de France a étendu l'opération à la région complète en 2015.
    Je travaille dans une association d'éducation à l'environnement du secteur et ces journées sont effectivement un électrochoc pour tous les participants.
    Bonne journée. Elodie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ces précisions.
      Nous avions effectivement participé vers 2012 à une opération. La démarche avait ensuite été interrompue ( ou etait devenue invisible) et nous sommes très heureux de la voir réapparaitre.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés