Vu, lu, écouté - spécial féminisme

Aujourd'hui, je vous propose une selection spéciale de livres et podcasts parlant du féminisme, article qui sera repris pour nourrir la newsletter du collectif Nous Toutes 78.
Lu : J'ai lu ce recueil d'articles de Gloria Steinem Actions scandaleuses et rébellions quotidiennes , un classique de la littérature féministe, furieusement actuels.Furieusement car ces articles qui traitent de la charge mentale, de l'écriture inclusive, de la nécessaire intersectionnalité des luttes, de la pornographie et qui proposent des actions ont été écrits entre 1978 et 1982 et qu'à la lecture, nous sommes forcées de constater que les choses n'ont guère évolué. J'ai particulièrement apprécié son appel à se rassembler, à créer des espaces de parole et de soutien entre femmes car dit-elle, même l'homme le plus opprimé a toujours un coin de bar, un morceau de trottoir où il est connu et estimé, là où sa femme est isolée dans sa cuisine. J'ai beaucoup apprécié sa pugnacité et son humour. Attention, ce recueil comporte un essai sur Lovelace et le film Gorge Profonde et un essai sur la pornographie, difficiles à lire particulierement pour celles qui ont été victimes d'une agression sexuelle. Je recommande à tous et à toutes, parents ou pas, le très court ouvrage de Chimamanda Ngozi Adichie Chère Ijeawele, un manifeste pour une éducation féministe à la fois percutant et drôle. En 80 pages, Chimanda Ngozi Adichie soulève nombre de points intéressants, sur la prédestination des filles à se marier notamment et offre quelques propositions d'actions alternatives. Pour moi, c'est une bonne introduction au féminisme et à l'afroféminisme. Ecouté: L'offre de podcasts féministe s'étend. J'ai sélectionné 3 épisodes qui m'ont particulierment fait réfléchir ces derniers temps. Ces dernièeres années, j'ai souvent été gênée par les personnages féminins de certains romans écrits par des hommes, par des scènes de film supposées représentées ce que le personnage féminin pense. Je les trouvais dissonnantes voire choquantes. Le podcast Les couilles sur la table sur le Male gaze a été une révélation pour moi. Victoire Tuaillon s’y entretient avec Iris Brey, spécialiste de la représentation du genre et des sexualités à l’écran, critique de séries et de cinéma, enseignante à l’université de Californie à Paris, et autrice de « Le regard féminin : une révolution à l’écran » (éditions de L’Olivier). Dans cette première partie, elles discutent de ce qu’est le male gaze, c’est à dire le regard masculin : à quoi est-ce qu’il correspond concrètement, en terme d’esthétique, de choix de mise en scène et de cadrage? C'est passionnant et cela est suivi par un deuxième épisode sur le female gaze. Ces réflexions permettent de comprendre pourquoi il est si essentiel de proposer aux enfants, aux ados et aux adultes aussi des livres ou des films écrits par des femmes car le regard des classiques, porté par des hommes blancs cisgenres, véhicule une vision du monde très typé. J'ai voulu creuser la notion d'écoféminisme, le lien entre écologie et féminisme, entre destruction de la planète et violences faites aux femmes, entre véganisme et droits des femmes, entre retour à la terre et patriarcat. Les 2 episodes d'un podcast à soi consacrés à ce sujet m'ont beaucoup appris. J'ai découvert l'existence de "terre de femmes " et réfléchi à l'importance de l'autonomie. J'ai écouté avec attention les témoignages des femmes habitant et travaillant ces terres.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés