Grandir librement - cultiver l'autonomie : les cookies des chéris


Un fruit de saison ou de la compote et 3 cookies, c'est ce que mangent chaque jour nos fils en rentrant de l'école.



Notre cheminement zéro déchet et notre recherche d'une nourriture simple et de qualité nous a conduit à ne plus acheter de biscuits industriels, même bio, depuis 2 ans. 
Ce choix nous a amené à tester des dizaines de recettes de biscuits, les cakes et autres gâteaux n'ayant pas la cote auprès de nos fils, et à consacrer une bonne heure chaque dimanche à remplir les boites en métal de cookies pour la semaine.

Après la lecture de Grandir Librement de Eve Herrmann, nous avons proposé aux enfants de devenir autonomes sur la production de leurs gouters.
L'un s'est montré super enthousiaste, l'autre nettement moins mais ils ont fini par s'entrainer l'un l'autre. Les petits coquins ont même profité de cette autonomie pour multiplier la recette originale par 8, considérant que leurs (affreux) parents les rationnaient.
Préparer des cookies et multiplier des 1/3 et des 1/4 de tasse valent bien quelques biscuits de plus, non? D'autant que cela me permet d'en glisser dans ma lunch box.

Plusieurs mois après, ils ont pris le pli de faire 2 fournées hebdomadaires : une le dimanche, une le mercredi matin. Et semaine après semaine, ils refont la même recette.
Recette un peu modifiée qu'ils suggèrent que je partage avec vous ( la recette originale vient du livre Les Secrets Véganes d'Isa, publiée dans les Secrets Véganes d'Isad'Isa Chandra Moskowitz) :
1/4 tasse d'huile
1/2 tasse de sucre
1/4 tasse de compote non sucrée
1/2 tasse de farine
1 tasse et demie de flocons d'avoine
Un soupçon de bicarbonate
Une pincée de sel
Des pépites de chocolat ( moi, je préfère aux raisins secs)
Ils mélangent le tout, forment des petits tas ( croquent un peu de pâte crue) et font cuire au four à 180° pendant une vingtaine de minutes.

Vous essayez?

Commentaires

  1. j'essaye le plus souvent possible de cuisiner moi-même les gouters, mais il y a aussi des biscuits industriels sur la table, assez souvent, car chez nous, l'équivalent d'un cake normal ne fait que 2 gouters (et je les rationne, en plus !!). Leurs horaires école/sport/scouts ne leur laissent pas tant de temps que ça pour faire eux-mêmes ... (en revanche, au niveau autonomie, ils gèrent le ménage de leur salle de bain le we, donc c'est déjà pas mal)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis impressionnée par l'autonomie sur le ménage de la salle de bain !
      Chez nous aussi, on était obligé de rationner les biscuits mais maintenent qu'ils les font, le sujet est réglé:-))

      Supprimer
  2. Moi aussi j'essaye de faire des goûters maison mais c'est vrai que ça demande du temps... Mettre les enfants aux fourneaux peut être la solution!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous, c'est un grand succès ( même si finalement, c'est Gautier qui s'y colle le plus souvent, seul)

      Supprimer
  3. Faire des cookies est l'activité tant attendue du mercredi pour ma fille, et parfois du dimanche. J'en avais assez d'acheter des biscuits industriels conditionnés en petites portions, assez de ne pas maitriser les ingrédients. elle a trouvé "sa" recette et ne veut plus en déroger. Elle est ausi je crois très fière que tous ses camades de classe lui réclament un peu de son gouter, parcequ'il est "trop bon"! Elle est autonome , sauf pour la sortie du four, mais la c'est moi qui ne suis pas tout à fait prete!

    RépondreSupprimer
  4. Nous avons nous aussi retiré tous les achats industriel, sauf le pain! ( On est un peu fainéant pour ça! ) Mais, Nino se régale et participe aussi beaucoup ! Ca lui apprends d'un l'apprentissage des chiffres, des proportions, mais aussi de l'économie, écologie... Bref! Nous avons tout gagné!

    RépondreSupprimer
  5. Nous aussi on essaie de faire au moins deux fournées par semaine. On a essayé cette recette dès hier. Déjà Garance a multiplié les quantités par deux. Avant le passage par la plaque il manquait un bon dixième de la pate mangée toute crue avec l'aide des gouteurs volontaires alentours. Et la fournée a réduit de moitié dès la sortie du four. Comme il y avait sortie en forêt au programme de l'école, quelques uns ont été sauvés pour le pique-nique. Ca me rassure de voir que le problème que vous rencontrez aussi est celui de passer pour d'affreux affameurs volontaires auprès de vos merveilleux gloutons. Notre deuxième recette de biscuits préférée est celle de Clea avec du beurre de cacahuète et du chocolat. L'épineux point étant de trouver des cacahuètes équitables en vrac à prix doux.

    RépondreSupprimer
  6. J'avoue qu'ici, on n'a pas encore trouvé la recette parfaite pour le gouter, alors on tatonne encore, mais on se fait très souvent des crêpes ou des gaufres (au moins une fois par semaine) et puis le reste du temps, parfois des gateaux industriels, et puis sinon juste du pain avec de la confiture ou une tartinade et ça convient très bien aussi ! Je vais tester ta recette avec les renardeaux, merci !

    RépondreSupprimer
  7. Recette testée et adoptée à ma façon! Flocons de sarrasin et huile coco dans mes placards
    Merci les gars et bravo !

    RépondreSupprimer
  8. Les miens étant quasi autonomes aussi, je vais leur proposer ta recette pour changer un peu, merci !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés