mercredi 30 mars 2016

Le tardif printemps des poètes - calligraphie et lettrage : épisode 2

Fruit du téléscopage du traditionnel Printemps des poètes ( du 5 au 20 mars 2016) et de la lecture de Flow et de son carnet de lettrage manuscrit, j'ai eu envie de réessayer le lettrage manuscrit ou hand lettering. Ca vous dirait de vous y mettre avec moi?

Dans la citation choisie, "Nul ne peut atteindre l'aube, sans passer par le chemin de la nuit",il m'a semblé intéressant:
- d'insister sur "Nul"
- de renvoyer graphiquement "l'aube" et "la nuit".
- de travailler aussi sur l'opposition entre "atteindre" ( le but) et "passer "( l'action dans la durée). C'est vrai que lorsque nous sommes dans la nuit et la souffrance, le temps s'étire.

2 essais se sont détachés de la masse des crayonnés:
- un essai autour du ying et du yang

essai initial


en travaillant les couleurs de l'aube et de la nuit

- un essai autour des complications, ces montres-œuvres d'art, qui me fascinent (surtout celles qui comportent des horloges astronomiques miniatuarisées)


avec des lettres

Et vous, vous en êtes où?

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup ! J'ai une légère préférence pour la première version, très harmonieuse. Grâce à toi j'ai griffonné mardi dernier alors que je n'avais rien d'autre à faire qu'attendre... mais je crains de n'avoir rien de bien montrable... Bises

    RépondreSupprimer