jeudi 22 octobre 2015

Jardinière - une chemise à carreaux

En cherchant à étoffer ma collection de chemises (tout en restant cohérente avec nos efforts de sobriété heureuse ;-)), je me plongée dans les numéros d'Ottobre Women en ma possession. Et j'y ai  évidemment trouvé plusieurs modèles à essayer.




Le premier est celui de la chemise Gardener, du numéro Ottobre Women 2012/5. Retenu parce qu'elle ne comporte pas de pinces devant et derrière et que je souhaitais utiliser un coupon de mon stock, à grands carreaux gris et noir. Or qui dit carreaux dit raccords. Et tant qu'à faire des raccords, autant les réussir ( et en limiter le nombre!). Et que même sans pinces, le dessin technique était plaisant.
J'aurais peut-être dû être freinée par le fait que cette chemise, tant sur la couverture que dans le magazine, est présentée déboutonnée...
Quant au coupon, il s'agit du reste du coupon utilisé pour faire la robe-chemise sans manches de cet été : je n'avais teint que la moitié du coupon.


Je me suis appliquée sur le découpage, pour les raccords. Il ne me restait pas assez de tissu pour faire les manches en un seul morceau, d'où le fait qu'elles soient 3/4, ni comprennent ni fente, ni poignets et ne soient pas totalement alignées.

Je me suis appliquée sur la couture. Aucun problème pour le col ( je ressors à chaque fois mes livres japonais et leurs schémas explicites pour le montage du pied de col) ni pour la patte de boutonnage.


En conclusion, ma chemise est :
- seyante : /5. Hum, je ne sais pas trop. Je crois que je suis un peu déçue par son ampleur.
- compatible avec le reste de ma garde-robe : 4/5. En termes de couleurs, impossible de faire plus proche, en termes de forme, difficile de faire plus classique. 
- polyvalent: 4/5. Cependant, les carreaux, notamment gros, restent assez connotés sportswear...
- confortable : 5/5. Impeccable!

Photos prises au bout du sentier d'accès à la mer, qui part du nord du Parc de Marquenterre et qui arrive sur la Manche ( les poteaux noirs que vous apercevez sont une mytiliculture - ce sont des moules de Bouchot)

8 commentaires:

  1. Je trouve que cette chemise te va très bien et pourtant je suis plutôt adepte des coupes ajustées. Je suis certaine qu'avec une jolie jupe crayon noire et une petite veste elle serait même compatible avec ta garde-robe pour le travail. Et on devine les finitions parfaites du col 20/20 ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je la trouve parfaite cette chemise, y compris niveau ampleur, ça n'est pas choquant. C'est peut-être davantage une question de goût ou d'habitude pour toi qui portes plutôt des coupes ajustées ? Bravo pour les raccords et finitions au top !
    Bonne soirée,
    Claire

    RépondreSupprimer
  3. Quelle superbe chemise. Et bravo pour les photos, ça donne envie d'évasion!
    Perso, je ne la trouve pas trop ample. Je trouve qu'elle te va bien au contraire. Et je la trouve également très "raccord" avec le décor!
    Des bises à vous 4

    RépondreSupprimer
  4. Elle est parfaite cette chemise, je ne la trouve pas trop ample et elle te va parfaitement ..Je suis sûre que portée décalée et elle pourrait être bureau compatible.

    RépondreSupprimer
  5. Rien ne me choque non plus question ampleur, elle te va très bien ainsi !

    RépondreSupprimer
  6. En fait tu as l'habitude des coupes ajustées. .. et pourtant je te préfère souvent avec des choses plus floues : je les trouve plus douces...

    RépondreSupprimer
  7. J'aime les chemises pas à carreaux alors je vais noter le nom du patron parce que la forme est cool parce qu'elle n'a pas de pinces comme tu dis et qu'elle a des manches trois quarts.
    Je les porte souvent ce genre de chemise avec un débardeur dessous mais jamais dans le pantalon tout comme je ne ceinture pas mes robes (ne pas montrer ce qu'on ne voit plus lol)

    RépondreSupprimer